Sensibilisation, prévention et promotion du dépistage volontaire du VIH/SIDA…: « Aimes-Afrique » encore aux Evala dans la Kozah

Remise de matériel dans un centre de santé.

L’Ong internationale Aimes-Afrique a une fois encore déployé cette année, une équipe dans la Kozah où se déroulent depuis samedi dernier, les luttes traditionnelles ou Evala en pays Kabyès, a constaté l’Agence Savoir News.

Cette action s’inscrit dans le cadre de ses activités de sensibilisation, de prévention et la promotion du dépistage volontaire du VIH/SIDA et d’autres, maladies sexuellement transmissibles.

Thème retenu cette année : »Evala Akpema 2018 sans Vih/Sida, évitons les comportements à risque et faisons notre test de dépistage ».

Les médecins d’Aimes-Afrique sillonnent les 15 cantons de la préfecture de la Kozah où ils offrent à des structures sanitaires, du matériel devant servir de tests de dépistage du Vih/Sida.

Cette méthode vise notamment à permettre aux populations locales, de bénéficier réellement des opérations menées par cette Ong.

« Nous avons constaté que, pendant les luttes Evala, la plupart des personnes qui font le test, sont des gens venus d’ailleurs. Ceux qui doivent en principe bénéficier de nos activités sont souvent occupés par les luttes et de petites activités génératrices de revenus. Raison pour laquelle depuis l’année dernière, nous mettons le matériel à la disposition des structures sanitaires des quinze cantons où seront effectués les tests de dépistage », a expliqué Jules Kpakpo (Vice-président Aimes-Afrique/Togo).

Les chefs traditionnels de ces cantons sont également impliqués dans cette opération.

« Nous les rencontrons, afin de leur expliquer cette stratégie, qu’ils accueillent très favorablement. Ils apprécient très bien cette vision », a-t-il souligné.

Par ailleurs, les carnets de consultations sont également mis à la disposition de ces centres de santé, et serviront à recenser des patients ayant des pathologies (dix pathologies au total) traitées par Aimes-Afrique, pour la prochaine campagne médico-chirurgicale humanitaire gratuite.

Sur place, Docteur Michel Kodom (Président-fondateur de l’Ong Aimes-Afrique) faisait également le tour des terrains de luttes pour expliquer aux jeunes, les comportements à risque et l’importance du test du VIH.

Précisons que les médecins de l’Ong Aimes-Afrique ont bouclé le 7 juillet dernier, une mission d’environ deux semaines dans la région maritime où 6.555 personnes ont été consultées et 482 patients opérés avec « succès ».

En rappel, Aimes-Afrique est spécialisée dans les activités médico-chirurgicales humanitaires.

Composée de médecins bénévoles, de spécialistes et chirurgiens, cette Ong apporte des services hospitaliers gratuits aux populations démunies des villages les plus reculés à travers l’Afrique. FIN

 

De Kara, Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*