Salubrité : La JCI/Kpalimé offre des poubelles aux CDQ de la commune

Remise symbolique d'une poubelle à la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé.

La jeune Chambre Internationale (JCI) de Kpalimé a fait don vendredi, de poubelles aux Comités de Développement des Quartiers (CDQ) à travers la commune de la ville, lors d’une cérémonie présidée par le préfet de Kloto Assan Koku Bertin, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette initiative de la JCI/ Kpalimé qui a reçu l’appui financier de Ismaël Aguemon de Togo cellulaire et des membres de la JCI Togo et de tous les Past présidents et des sénateurs, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « valorisons notre environnement ».

Par cette action de la structure des jeunes citoyens actifs, les membres de la JCI Kpalimé, entendent réduire la pollution environnementale et assainir la ville de Kpalimé, qui est un cadre qui accueille les touristes et les visiteurs tous les jours et les week-ends.

Il s’agit également de sensibiliser la population sur l’utilisation des poubelles, d’élever la conscience des populations à propos des enjeux environnementaux et de contribuer à la réduction des déchets qui polluent la ville de Kpalimé.

Les poubelles ont été remises à la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé par le président national 2018 de la JCI Togo Raoul Bataka et celui de la JCI Kpalimé Ken Wonna, en présence du préfet de Kloto et du premier partenaire du projet, Ismaël Aguemon. Cette remise a été suivie de leur implantation dans quelques coins de la ville de Kpalimé.

A l’occasion, le préfet de Kloto a relevé l’importance de l’environnement dans la vie de tous les jours. Aussi a-t-il encouragé les jeunes dans cette dynamique pour que l’environnement soit protégé.

« Protéger l’environnement c’est de faire en sorte que les gens cessent de jeter les ordures n’importe où, mais les garder quelque part avant de les convoyer vers le dépotoir final », a souligné Assan Koku Bertin.

Il a ajouté que le développement est un processus, qui appelle la contribution de tous. Le Préfet a invité tout le monde à l’instar de la JCI Kpalimé à participer à l’assainissement de la ville de Kpalimé.

Il a exprimé sa gratitude à la JCI, initiateur du projet à son premier partenaire Ismaël Aguemon de Togo cellulaire et invité d’autres partenaires à emboîter les pas du premier partenaire, afin de rendre la ville de Kpalimé beaucoup plus attrayante.

Le premier partenaire de la JCI de Kpalimé, Ismaël Aguemon de Togo cellulaire, s’est réjoui de contribuer à l’assainissement de la ville de Kpalimé, destination de plusieurs visiteurs les week-ends.

Il a rassuré la JCI de sa disponibilité à les accompagner dans la mise en œuvre de ce projet et souhaité que ce projet aille loin afin que prochainement, il y ait des poubelles partout dans la ville de Kpalimé.

La présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé, Mme Agbédzi Aku Enyonam a de son côté, insisté sur les bienfaits d’un environnement sain et invité la population à veiller à sa propreté.

Elle a ajouté que la propreté est un élément très important pour toute la population, précisant que veiller au maintien de la propreté est un travail de tout un chacun.

Elle a encouragé tout le monde à contribuer à la protection de l’environnement. La présidente de la délégation spéciale a invité les citoyens à un changement de comportement.

Le président national 2018 de la JCI Togo Raoul Bataka a pour sa part, invité la population à se  joindre aux actions de la JCI pour rendre l’environnement propre et sain et aider au développement de la communauté. Il a invité à cet effet chacun à avoir un comportement civique et citoyen pour que demain Kpalimé demeure la plus belle ville.

« Réchauffement climatique, tremblement de terre, feu de brousse, déforestation et bien d’autres maux, nous obligent à sortir de notre zone de confort et à fournir d’efforts considérables pour faire rayonner notre planète terre », a déclaré le président de la JCI Kpalimé, pour justifier l’action de la structure qu’il préside.

Il a précisé que l’humanité ne pourra aller loin si les hommes ne font rien pour léguer une terre saine et pleine d’espoir à leurs progénitures.

Dans la matinée, la JCI Kpalimé avait outillé les responsables des comités de développement des quartiers de Kpalimé sur la gestion des conflits au sein des communautés.

L’objectif selon l’animateur, Palmer Foly Koumondji, est d’amener ces responsables à comprendre l’intérêt du vivre-ensemble et d’identifier les causes des conflits et de leur trouver des solutions. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*