Robert Dussey en Norvège : L’axe Oslo-Lomé renforcé

Professeur Robert Dussey (ministre des affaires étrangères) a bouclé jeudi, 48 heures de visite à Oslo (Norvège) où il a pris part au « 8th Nordic-African Business Summit », a appris vendredi l’Agence Savoir News de source officielle à Lomé.

Il a participé aux discussions du panel consacrées à « Africa’s Port outlook-specially with an update on the current deep sea port development in Togo ».

Au cours des discussions, le chef de la diplomatie togolaise a relevé l’importance que constitue le port de Lomé pour le développement économique du Togo et, partant, pour la sous-région ouest africaine. A cet effet, il a invité les opérateurs économiques norvégiens et africains à faire du Port Autonome de Lomé la destination finale de leurs produits, souligne un communiqué rendu public à l’issue de cette visite.

M.Dussey a, en outre, eu un entretien avec son homologue norvégien Mme Ine Marie Eriksen Soreide. Les questions d’intérêt commun d’ordre bilatéral et international ont été au centre de leurs échanges.

Abordant les questions d’ordre bilatéral, les ministres togolais et norvégien  se sont félicités de l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui unissent  leur deux pays et se sont engagés à œuvrer à leur renforcement notamment dans les domaines politique, économique, scientifique et culturel.*Ils ont souligné l’importance de renforcer leur collaboration dans le cadre des organisations internationales, en particulier en s’accordant  un  soutien réciproque lors des candidatures à des postes au sein des organisations internationales.

M.Dussey et Mme Soreide ont particulièrement relevé la nécessité du renforcement de la coopération entre les secteurs privés des deux pays, à travers l’organisation des visites d’échanges et de prospections des opérateurs économiques du Togo et de la Norvège ainsi que la participation aux grandes rencontres organisées par l’une ou l’autre Partie dans les domaines économiques et connexes.

Évoquant les questions d’ordre international, ils ont réaffirmé leur disponibilité à collaborer et à œuvrer aux côtés des autres partenaires internationaux dans la lutte contre le terrorisme, le changement climatique, les crises humanitaires et la question des réfugiés.

M.Dussey, lors du business forum.

Ils ont aussi appelé la communauté international à agir en solidarité pour promouvoir le développement par le commerce et l’investissement et faire évoluer la mondialisation économique dans un sens plus ouvert, plus inclusif, plus équilibré et bénéfique pour tous.

Une communication extrémisme violent

 

En marge de cet évènement et à l’invitation des autorités norvégiennes M.Dussey a présenté, une communication sur le thème « Extrémisme violent et défis sécuritaires en Afrique de l’Ouest : quel rôle pour la diplomatie préventive ? » à l’Institut de Recherche de la Paix d’Oslo (PRIO).

Dans son exposé, le ministre a, d’entrée de jeu,  rappelé que le Président Faure Gnassingbé, lors de sa présidence à la tête de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis l’accent sur la diplomatie préventive en organisant  le  premier sommet conjoint de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest et de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEDEAO-CEEAC) le 30 juillet 2018 à Lomé consacré à la problématique de l’extrémisme.

Le patron de la diplomatie togolaise  a, ensuite, souligné que les groupes extrémistes veulent faire de l’Afrique de l’Ouest une société à risques multiformes en démontrant les limites de la sécurité et de la réponse militaire face à la menace et énuméré quelques solutions fondées sur la diplomatie préventive pour endiguer le mal.

A cet égard, il a rappelé que la diplomatie préventive oblige les gouvernements à assumer leurs rôles en tant que gouvernements et à prendre la responsabilité de protéger leurs citoyens, de faire des efforts pour se rapprocher des citoyens et des communautés, anticiper les crises sociopolitiques, à savoir rester à égale distance des communautés et des confessions religieuses en respectant le principe de laïcité, tout en jouant leurs rôles de régulateurs souverains. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*