Promotion et consommation des mets et produits agroalimentaires togolais: OADEL interpelle le gouvernement togolais et lance un recueil de slam

L’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) a annoncé ce mercredi lors d’une rencontre avec les professionnels des médias et organisations de la société civile, la formulation d’un « plaidoyer pour la consommation des produits locaux alimentaires » à l’endroit du gouvernement togolais, a constaté une journaliste de Savoir News.

A travers ce plaidoyer, OADEL rappelle tous les avantages liés à la consommation des produits locaux et invite le gouvernement à prendre des mesures pour exhorter les hôtels et restaurants à inclure dans leurs menus des mets typiquement togolais.

L’organisation encourage les différents ministères à opter pour la consommation des produits agroalimentaires transformés lors des ateliers, séminaires et colloques sur toute l’étendue du territoire afin de faire découvrir ces produits à cette couche de la population qui peut en faire la promotion.

OADEL demande également au gouvernement — à travers le ministère de l’enseignement professionnel —  d’insérer la préparation des mets locaux dans les programmes de formations culinaires.

« L’objectif de cette rencontre avec les médias et les organisations de la société civile c’est de relayer un certain nombre d’actions de plaidoyer que nous menons en faveur du consommer local et du droit à l’alimentation au Togo. Au rang de ces actions, nous avons proposé un plaidoyer, remis au ministère de l’agriculture et au ministère du commerce pour solliciter les deux ministères à faire prendre un arrêté interministériel pour encourager la consommation des produits locaux lors des rencontres officielles.

Ces deux ministères ont fait une proposition de textes qui est envoyée au gouvernement et nous comptons que d’ici peu, le gouvernement va faire prendre cet arrêté pour encourager la consommation des produits togolais lors des rencontres officielles au Togo. Cela serait un atout pour nous et pour permettre au Togo de se mettre au rang de certains pays de la sous-région comme le Burkina Faso et le Bénin qui sont déjà dans le bain », a indiqué Tata Ametoenyenou (coordonnateur des programmes OADEL).

« La consommation des produits locaux a plusieurs avantages. Au-delà de création de richesse en terme de valeur ajoutée, c’est aussi la création d’emplois. Et nous pensons qu’il faut faire un pas pour que les produits togolais soient de plus en plus transformés, que nous ayons des unités de transformations un peu plus grandes à même de produire en quantité et en qualité », a-t-il ajouté.

Toujours dans sa quête de moyens et d’outils de vulgarisation du consommé-local, OADEL a lancé un CD de compilation de 10 « slam alimenterre », fruit d’un concours de slam sur le droit à l’alimentation basé sur la consommation des produits locaux.

« Pour nous, il faut jeter une toile qui couvre toute la population et nous pensons que le slam qui est l’un des moyens de l’épanouissement et de communication est un canal pour toucher la jeunesse en particulier et la population en général sur l’importance de la consommation locale dans la concrétisation du droit à l’alimentation, dans le développement économique de notre pays, dans la contribution à la bonne santé des populations et dans la protection de l’environnement », a souligné un membre du conseil d’administration de OADEL.

Créée en mars 2003, OADEL s’investit depuis plusieurs années dans la promotion et la vente des produits du terroir. Elle est l’initiatrice du +Marché Alimenterre+, un évènement qui vise à encourager les consommateurs à une citoyenneté alimentaire qui privilégie l’économie locale, ainsi qu’un mode de vie équilibré et durable. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*