Présidentielle : Le groupe de 5 salue les « efforts » de la Ceni et appelle à un scrutin « transparent »

Damien Mama

Le Groupe des cinq a salué mercredi, les « efforts » fournis par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) dans l’organisation de la présidentielle du 22 février, et appelé à un scrutin « transparent ».

Les ambassadeurs d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique, de la France et de l’Union européenne au Togo et le coordinateur du système des Nations unies ont fait le déplacement du siège de la commission électorale, afin d’échanger avec les membres de l’Institution sur l’état de préparation de cette présidentielle.

Le groupe des cinq avait déjà rencontré les candidats, les membres de la Cour constitutionnelle et de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), ainsi que des membres du gouvernement. Ils ont partagé avec les membres de la Commission électorale, les différentes impressions des candidats et de ces institutions.

« La Céni nous a fait l’état de préparation des élections. Elle nous a fait part des dispositions qui sont prises pour assurer la transparence et la crédibilité du scrutin. Nous avons eu l’occasion d’apprendre de la Céni que les résultats des bureaux de vote seront affichés dans les bureaux de vote et que tout citoyen pourra les consulter. La Céni nous a également informés que les rapports ou les procès verbaux des bureaux de vote seront disponibles en nombre suffisant dans les bureaux de vote, afin que les représentants des candidats puissent avoir accès à ces procès verbaux et à ces résultats », a déclaré Damien Mama (coordonnateur du système des Nations Unies au Togo).

« La Céni est en train de faire énormément d’effort pour s’assurer que le scrutin ait lieu de façon tel que souhaitée par les différents acteurs. Nous ne pouvons que souhaiter que ce scrutin se déroule dans la paix et dans la transparence », a-t-il souligné.

La campagne électorale a démarré depuis le 6 février et prendra fin le 20 février. Six candidats de l’opposition dont Jean Pierre Fabre (ex-chef de file de l’opposition et président de l’Alliance nationale pour le changement/ANC) et Agbéyomé Kodjo (ancien Premier ministre et président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement /MPDD) affronteront le président Faure Gnassingbé, en route pour un quatrième mandat. FIN

 

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*