Présidentielle : Faure Gnassingbé poursuit son opération de charme sur le terrain, cap sur Sokodé ce jeudi

Faure et une militante UNIR

En route pour un quatrième mandat, Faure Gnassingbé sur le terrain depuis le début de la campagne pour la présidentielle du 22 février, poursuit son opération de charme.

Mercredi, le candidat de l’Union pour la République (UNIR, au pouvoir) était dans les préfectures de Kpélé et Amou. Dans ces localités, le chef de l’Etat a plusieurs fois, appelé les militants et sympathisants du parti UNIR au bon déroulement de l’élection sans violence. Les populations ont rencontré un candidat engagé pour la transformation agricole, l’inclusion sociale, l’éducation et les facteurs de production.

Ce jeudi, Faure Gnassingbé a mis le cap sur Sokodé, localité située à environ 335 km au nord de Lomé.

Dans son intervention, le président de la République est largement revenu sur les récentes grandes manifestations, surtout à Sokodé où des édifices publics ont été vandalisés. Ces manifestations ont aussi entraîné des morts.

« Ce sont des togolais qui sont morts. C’est une perte pour la nation, quelle que soit la raison derrière ce malheur », a-t-il souligné.

Faure au milieu de la foule

Le chef de l’État a une fois encore présenté ses condoléances aux familles des victimes et présenté sa compassion et sa solidarité à tous les blessés.

Il a invité l’assistance à observer une minute de silence en mémoire des personnes décédées.

« J’ai tenu à faire ce geste, parce que nous devons savoir qu’à chaque fois que nous nous opposons avec violence, il n’y a jamais de gagnant, il n’y a jamais de perdant. C’est toujours le Togo qui perd. Car rien ne peut justifier, rien ne peut mériter que le sang d’un togolais coule, si ce n’est pour défendre la patrie quand elle est attaquée », a a-t-il précisé.

Rappelons que six candidats de l’opposition dont Jean Pierre Fabre (ex-chef de file de l’opposition et l’président de l’Alliance nationale pour le changement/ANC) et Agbéyomé Kodjo (ancien Premier ministre et président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement /MPDD) affronteront le président Faure Gnassingbé dans les urnes le 22 février. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*