Préservation du patrimoine culturel : Le « Palais de Lomé » s’ouvre au public à partir du 28 novembre

Vue de face du Palais de Lomé.

Patrimoine culturel issu de la colonisation  allemande, l’ancien « palais des gouverneurs », « présidence », « primature » puis « palais des hôtes de marques » et aujourd’hui « Palais de Lomé », ouvrira ses portes au grand public à partir du 28 novembre, a annoncé ce mardi à la presse Mme Sonia Lawson (directrice du centre).

Le « Palais de Lomé » est un ensemble constitué d’un bâtiment imposant qui a gardé l’œuvre architectural. Après 20 ans d’abandon, 10 entreprises togolaises ont travaillé d’arrache-pied pour la rénovation du site depuis 2013, pour un coût total de 2,3 milliards de F CFA sur financement de l’État et des investissements privés.

L’œuvre architecturale, culturelle et touristique veut vendre la destination Togo au-delà de l’espace sous-régional tout en amenant les togolais depuis le bas âge, à s’approprier leur culture.

Projet touristique et culturel avec une forte dimension environnementale, le « Palais de Lomé » est donc destiné aux activités d’expositions culturelles, de recherches scientifiques, technologiques, restauratrices, scolaires, de détente, découverte.

« A chaque fois, le lieu servait à l’exercice du pouvoir, mais pour la première fois, le centre sera le miroir de la culture togolaise ouverte à tout le monde », a indiqué la directrice du centre.

Vue du Palais.

« Grâce à ce projet, Lomé sera la seule capitale de l’Afrique de l’ouest à avoir un parc à 11hectares en plein centre-ville et face à la mer, un grand avantage par rapport aux autres capitales de la sous-région. Aujourd’hui, nous sommes un hub aéroportuaire et nous voulons aussi être un hub touristique et culturel à travers le Palais de Lomé », a-t-elle ajouté.

Le centre mettra donc en avant la biodiversité, avec de nombreuses espèces végétales présentes sur le site mais aussi quelques 50 espèces animales surtout d’oiseaux déjà recensés.

Dès son ouverture, le centre compte accueillir pour sa première année, 100 à 130 milles visiteurs, qui pourront découvrir les différentes facettes du Togo en un seul lieu.

Il faut rappeler que les travaux de construction du palais ont débuté en 1898 pour s’achever en 1905 sous le gouverneur Augustin Köhler (le deuxième gouverneur allemand qu’a connu le Togo).

Le « Palais de Lomé » fut la première présidence togolaise après l’indépendance. Il s’est ensuite transformé en primature avant d’être fermé de 1991 à 2013. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24