Pour une meilleure gestion des églises au Togo : L’ACGE lance ses activités

Emmanuel Attigan, président de l’ACGE.

En vue d’aider les églises togolaises à opter pour une gestion correcte et efficace de la « maison de Dieu »,  l’Association Chrétienne pour la Gestion des Eglises (ACGE) a officiellement lancé ses activités mercredi à Lomé, lors d’une rencontre avec les professionnels des médias.

L’église qui se définit comme étant une communauté locale et l’institution qui regroupe les chrétiens d’une même confession, se retrouve aujourd’hui dans tous les coins de rues avec l’avènement des ministères de « Dieu » et églises charismatiques.

D’aucun attribut aujourd’hui à ces nouvelles églises, le nom d’ »entreprises des pasteurs » ou encore « propriétés privées des pasteurs » qui selon eux, font des fidèles des églises, des fonds de commerce.

Ainsi, pour contribuer à l’amélioration de la gestion administrative et ecclésiastique des églises et organisations chrétiennes dans une approche de développement social et spirituel, l’ACGE propose ses services.

L’association se veut un accompagnateur des églises, afin de les aider à se conformer aux normes de gestion administrative en vigueur.

La jeune association veut également aider les églises dans la promotion de la bonne gouvernance tout en les excitant à opter pour la gestion axée sur les résultats.

« Pour nous, c’est une vocation en matière religieux que nous avons reçue et c’est quelque chose de neuf que nous voulons accoucher pour que cela puisse grandir et impacter nos églises », a indiqué Emmanuel Attigan (président de l’ACGE).

Ce n’est pas une association de plus et nous n’allons pas remplacer les comités des églises, mais les appuyer à rendre les églises conformes au mode d’administration en vigueur. Nous sommes prêts à travailler avec toutes les églises et nous disposons d’outils communs au domaine de l’administration et des entreprises. Pour ce faire, il faut partir d’un point, définir des objectifs, arriver à la planification, voir l’aspect suivi-évaluation et mesurer en quelque sorte l’apport ou la contribution de l’église au développement social  et humain », a-t-il ajouté.

L’ACGE compte au premier plan de ses activités, le renforcement de capacité des leaders religieux avec la mise à disposition d’outils nécessaire au changement de la gestion des églises.

Précisons que l’ACGE a été portée sur les fonts baptismaux le 31 août dernier. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*