PAGE : 3,5 milliards de l’Union européenne au Togo

Échange de documents.

L’Union européenne a fait don de 3,5 milliards de francs CFA (4,5 millions de dollars) au Togo, dans le cadre du Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE) – lancé en octobre dernier – dont le budget est de 20 millions de dollars sur 5 ans, a appris ce samedi l’Agence Savoir News de source officielle.

Les fonds seront gérés par la Banque mondiale. L’objectif est d’améliorer la gestion des investissements, la mobilisation des ressources intérieures et le renforcement des mécanismes de redevabilité et de suivi de la délivrance des biens et services dans les secteurs prioritaires.

Les documents ont été signés vendredi à Washington entre Sani Yaya (ministre togolais de l’économie et des finances) et Pierre Laporte (responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Togo).

Sani Yaya a salué l’action de la Banque dont les interventions coïncident avec les projets prioritaires de la politique de développement économique et social du gouvernement contenus dans le Plan national de développement (PND/2018-2022) et en totale cohérence avec les grandes orientations du Cadre partenariat Pays (CPP) conclut entre le Togo et la Banque mondiale.

Signature des documents.

« C’est un exemple réussit de la synergie d’actions entre la Banque mondiale et l’Union européenne afin de soutenir les efforts du Togo dans la lutte contre la pauvreté et l’amélioration de la gouvernance. C’est le gage d’un développement économique inclusif », a souligné Sani Yaya.

Ce dernier a remercié l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement dans ses efforts de développement, en particulier l’Union européenne dont les appuis multiformes s’inscrivent parfaitement dans les orientations du  PND adopté par le gouvernement en août 2018.

Ce plan, a précisé le ministre, vise à améliorer le niveau et les conditions de vie des populations à travers la création des chaînes de valeurs agricoles et des emplois.

« L’axe 3 de ce programme, notamment la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion, cadre parfaitement avec le Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE) », a souligné Sani Yaya. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*