Négociations commerciales à l’OMC: Les techniques enseignées aux membres du comité national de négociations commerciales internationales à Kpalimé

Le directeur du Commerce extérieur (au micro) lors de la rencontre.

Les membres du Comité National de Négociations Commerciales Internationales (CNCI) et les cadres des ministères impliqués dans l’élaboration de la politique commerciale du Togo,  ont entamé lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de cinq jours sur les techniques de négociations commerciales.

Organisée par le ministère du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur privé et de la Promotion de la Consommation locale, cette activité a reçu l’appui technique et financier de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

L’objectif de cet atelier est d’améliorer la participation du Togo au commerce mondial. Il s’agit en fait de former les membres du CNCI sur les techniques de négociations commerciales, de renforcer les capacités des différentes acteurs sur la politique commerciale et de parfaire la participation du Togo aux négociations commerciales sous régionales et internationales.

Cet atelier va permettre aux participants d’acquérir certaines connaissances et techniques sur les négociations multilatérales.

Les participants suivront des communications des experts sur la politique commerciale et sur les techniques de négociation commerciale.

Ces sessions théoriques permettront d’amener les membres à comprendre ce qu’il faut entendre par négociation, l’importance d’une négociation et les techniques d’une négociation.

Cette session théorique sera suivie des travaux de groupe qui prendront en compte des exercices pratiques qui vont donner des éléments pour pouvoir renforcer les capacités à mieux négocier au niveau multilatéral et au niveau régional et des simulations de négociation commerciales afin de renforcer leurs compétences en matière de négociation ou acquis de nouvelles aptitudes dans ce domaine pour participe avec plus d’assurance aux négociations commerciales au niveau sous-régional, régional et multilatéral au nom de leur gouvernement.

Les membres du CNCI, experts de l’OMC et les officiels.

Pour le directeur du Commerce extérieur, Katchali Batchassi, il est important que le Togo prenne des dispositions appropriées en vue d’une meilleure participation au commerce internationale pour impulser davantage la croissance économique et faire du commerce un véritable instrument de réduction de la pauvreté.

« Pour pouvoir améliore sa participation au commerce international, le Togo se devait de prendre part activement aux négociations qui sont en cours au niveau de l’OMC », a précisé le directeur.

Il a relevé l’importance de cet atelier, précisant qu’il est en lien avec l’axe 3 du Plan National de Développement (PND), dont la vocation première est de renforcer les capacités institutionnelles et humaines appropriées pour relever les défis de développement formulés dans les axes 1 et 2.

Aimé Murigandé (chef Bureau Afrique Francophone de l’Institut de Formation et de Coopération technique de l’OMC), a souligné que pour que le Togo participe activement aux négociations, il faut que les participants sachent les accords de l’OMC, quels sont leurs intérêts et leurs obligations.

Il faudrait, a-t-il précisé, que les participants comprennent mieux les règles de l’OMC et à mieux défendre le Togo au niveau de l’OMC.

Le Comité National de Négociations Commerciales Internationales (CNCI) est un cadre national de concertation regroupant le secteur public, le secteur privé et la société civile pour définir des objectifs, formuler et harmoniser les positions du Togo dans les négociations commerciales. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*