Mission humanitaire de la Fondation Asaal à Bassar: 1.200 jugements supplétifs aux élèves, des kits de maternité aux dispensaires et l’inauguration d’un forage

Mme Abira Bonfoh, remettant de jugement supplétif à une écolière.

La Fondation Asaal a mené ces derniers jours, une série d’actions humanitaires dans la préfecture de Bassar, activités qui s’inscrivent dans la droite ligne des diverses missions sur le terrain depuis plusieurs années au Togo.

Première étape de cette action : les cantons de Sanda Afohou, Sanda Kangbanda, Manga et Kabou où 1.200 jugements supplétifs (valant des actes de naissance) ont été remis aux écoliers. Coût de cette opération : 6,6 millions de F.CFA.

Le mois dernier, la même activité a été menée par la Fondation dans cette préfecture où des jugements supplétifs ont été remis à 1.600 enfants scolarisés de Bandjéli, Baghan Bitchabé, Dimori et Kanlangha.

Ainsi, 12.700 enfants scolarisés ont déjà bénéficié de ces documents en l’espace de quatre ans, grâce à la Fondation Asaal.

Après la remise des jugements supplétifs, les responsables de la Fondation ont  visité des dispensaires des quatre cantons (Sanda Afohou, Sanda Kangbanda, Manga et Kabou) et fait don de kits de maternité à chaque dispensaire de ces cantons. Ces kits de maternité sont dédiés aux femmes enceintes qui vont accoucher dans les jours et mois à venir à partir de la date du don.

Quelques bénéficiaires

La boucle a été bouclée par l’inauguration d’un forage couplée d’un château d’eau par la présidente de la Fondation Asaal Mme Abira Bonfoh au quartier pays-bas, dans le canton de Kabou. Le coût total de l’ouvrage s’élève à 9,8 millions de F.CFA.

Créée en 2014, la Fondation Asaal s’est définie une mission prioritaire de proximité: être plus proche des populations.

Cette Fondation est l’émanation du groupe Asaal International (SA) dont Mme Abira Bonfoh est la Présidente-directrice générale.

Inauguration du forage

En même temps Fondatrice de la Fondation Asaal, Mme Bonfoh est entourée de plusieurs collaborateurs à travers le monde, qui œuvrent inlassablement pour l’atteinte des objectifs et missions de la Fondation.

La Fondation Asaal (qui signifie « douceur » en langue Touareg) ambitionne donc de venir en aide aux plus démunis en leur apportant un soutien adéquat dans les domaines prioritaires tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’énergie.

Et les cibles privilégiées sont les femmes, les jeunes filles et les enfants.

Au plan national, la Fondation bénéficie de l’appui des autorités locales en l’occurrence le chef de l’Etat togolais au premier plan et les cadres de la préfecture de Grand Bassar. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*