Ministère du développement à la base: Bonne performance en 2018, les partenaires « très satisfaits »

Mme Victoire Tomégah-Dogbé (au milieu), lors de la revu annuelle.

Le ministère chargé du développement à la base a procédé ce jeudi, à l’analyse et à la validation des résultats obtenus en 2018, exercice annuel devenu pratiquement une tradition au sein dudit département, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

La séance a été présidée par la ministre en charge de ce département Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Elle avait à ses côtés Mme Léa Tchabinandi Kolani-Yentcharé (sa collègue de l’action sociale), ainsi que des représentants de la Banque africaine de développement (BAD) et du Programme des nations Unies pour le Développement (PNUD).

Cet exercice, a également permis à ce ministère de planifier les interventions à déployer en 2019.

A l’issue de cette revue annuelle, il ressort un taux d’exécution de 94% de la lettre de mission du ministère du développement à la base pour un budget global de 26,066 milliards de francs F.CFA. Environ  69,29 % des fonds ont été mobilisés auprès des partenaires, du secteur privé et des bénéficiaires eux-mêmes. Quant au taux d’engagement financier, il est estimé à 72%.

Au total 16.002 emplois durables ont été créés au profit des jeunes et 57.365 emplois temporaires pour les jeunes et les femmes. Environ 100.000 jeunes sont touchés par les activités socio-éducatives.

Par ailleurs, 40 infrastructures correspondant à 312 unités d’infrastructures, 50 plateformes multifonctionnelles dont 43 solaires, ont été enregistrés et 42 structures d’appui aux artisans ont été réalisées. 91.394 élèves du préscolaire et du primaire ont bénéficié des cantines scolaires.

« Le ministère a enregistré des résultats qu’on peut, qualifier de très satisfaisants », a salué Mactar Fall (Représentant résident du PNUD).

« Nous réaffirmons la disponibilité du PNUD à accompagner le ministère pour que les projets qui sont prévus pour le renforcement des capacités des jeunes, la création d’emplois, l’inclusion sociale, puissent être réalisés », a-t-il souligné.

Pour le compte de l’année 2019, le ministère du développement à la base entend réaliser 140 micro-infrastructures socio-communautaires et créer 10.150 emplois durables pour les jeunes. Au moins 1.500 artisans seront formés et des repas chauds offrir à plus de 91.000 enfants à travers des cantines scolaires. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*