Menaces d’empêcher la tenue des législatives: Payadowa Boukpessi brandit l’art 129 du code électoral

Payadowa Boukpessi.

Payadowa Boukpessi (ministre de l’administration territoriale) a brandi ce vendredi l’article 129 du code électoral, suite aux menaces de la coalition de l’opposition d’empêcher la tenue des élections législatives du 20 décembre.

« Depuis longtemps la C-14 a annoncé qu’elle fera tout pour empêcher la tenue des élections. Mais en faisant ainsi, elle enfreint la loi. Les responsables de la C-14 aiment citer l’article 67 du code électoral et comme d’habitude, ils oublient de citer l’article 129 », a déclaré le ministre dans une interview accordée à Radio Zéphyr.

« L’article 129 dit que +quiconque tente d’empêcher le vote, sera puni des peines d’emprisonnement ferme et des amendes+. Donc, ils sont dans l’illégalité. S’il y a un groupe qui veut rester dans l’illégalité, le gouvernement se doit de faire respecter la loi », a averti Payadowa Boukpessi, affirmant que tout est prêt pour la tenue de ces législatives.

« Tout est prêt, la liste électorale est pratiquement prête, le matériel est là, les bureaux de vote sont créés, les bulletins de vote sont là et la campagne est déjà ouverte. Je ne sais pas sur quoi les gens se fondent pour s’interroger encore sur les élections du 20 décembre », a-t-il ajouté.

La coalition a menacé à plusieurs reprises d’empêcher la tenue du scrutin. Elle a d’ailleurs annoncé une série de manifestations, interdites par le gouvernement.

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition exige notamment l’arrêt du processus électoral et la reprise de toutes les activités déjà menées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

La campagne électorale a démarré depuis mardi et prendra fin le 18 décembre. Au total 850 candidats issus de 130 listes de 12 partis politiques et d’indépendants sont en lice pour ce scrutin. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*