Médias : Le nouveau bureau de l’APAC-Togo à la HAAC, les principaux enjeux de l’Association au cœur des échanges

Les membres du nouveau bureau exécutif de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC, branche togolaise), ont été reçues ce mercredi à Lomé par Pitalounani Télou Président de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), a constaté l’Agence Savoir News.

La rencontre qui s’est déroulée en présence des membres de la HAAC, a permis d’aborder les défis de cette association et de recueillir des conseils.

APAC est une association de femmes de médias, présente dans 16 pays d’Afrique francophone. Elle est née de la volonté des femmes professionnelles des médias, de faire reconnaître leur statut de femmes journalistes, et de favoriser l’entrée de nouvelles femmes dans ce métier, qui était jusqu’alors largement dominé par les hommes. La branche togolaise de l’APAC a été créée depuis 1986.  Le nouveau bureau a été élu le 25 mai dernier.

Selon la nouvelle présidente, la rencontre de ce jour vise à présenter le nouveau bureau au président et aux membres de l’instance de régulation et aussi de leur faire part des défis que doivent relever la corporation des journalistes de façon générale et, en particulier, le personnel féminin de la communication.

« Les échanges francs et fructueux avec la Haute Autorité se sont déroulés dans une ambiance confraternelle », a souligné Mme Lyne Ayivor.

« Nous avons présenté l’équipe dirigeante de l’APAC-Togo à la HAAC. Tout s’est passé dans la convivialité et nous avons reçu d’utiles conseils. Nous avons dit à la Haute Autorité que nous sommes disponibles pour une collaboration dans l’intérêt de la femme et du journaliste. En face, nous avons senti une disponibilité réciproque de l’institution de régulation à nous appuyer », a-t-elle souligné.

Le président de la HAAC s’est réjoui de l’existence de l’APAC-Togo et du nouveau dynamisme qu’il entend impulser à cette association. Pour Pitalounani Télou, le respect et la promotion du genre est un volet très important pour l’instance de régulation.

« La question du genre, l’égalité homme-femme est l’une des thématiques qui intéressent  l’instance de régulation. Nous voulons voir les femmes aux postes de responsabilité… Nous pouvons dire à l’extérieur qu’au Togo aussi, il y a cette branche qui mène certaines activités, afin que, s’ils ont des projets d’intégration, ils puissent nous saisir… », a déclaré le président de la HAAC.

La présidente de l’APAC-Togo s’est engagée à donner un nouveau dynamisme à l’association, à travers un programme d’actions, dont les principaux points sont entre autres, le recensement des femmes des médias, la conciliation de la vie professionnelle et celle familiale, la sensibilisation des membres sur les différents enjeux en lien avec le journalisme et la communication. La problématique liée au genre et la place de la femme dans les instances décisionnelles sont également inscrites à l’agenda de l’APAC. FIN

Savoir News – Service de presse / HAAC

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*