Locales partielles : Scrutin dans le calme, aucune « difficulté particulière »

Les élections municipales partielles se sont déroulées dans le calme ce jeudi dans cinq communes, aucune « difficulté particulière » n’a été signalée dans la journée, a souligné  Tchambakou Ayassor, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni)

« Les bureaux de vote des centres visités ont ouvert à l’heure, les membres des bureaux de vote en place, de même que les délégués des candidats et le matériel électoral », a-t-il précisé.

« Depuis deux ou trois jours, nous insistons sur la nécessité de maintenir un état de sérénité sur l’ensemble du processus pour que les résultats soient acceptés par tous. Nous insistons sur l’intégrité du scrutin et la fiabilité des résultats ».

« La compétition électorale est un débat d’idées, une présentation de programmes et une approche pour solliciter l’électorat. Ce n’est pas du tout un appel à la violence. Nous souhaitons que ces locales qui consacrent l’effectivité de la démocratie à la base, soient une pierre de plus dans l’édification de la normalisation de la vie politique dans son ensemble », a ajouté le président de la Céni

Au total, 63 conseillers seront élus dans les 5 communes (Avé 2, Bassar 4, Oti-Sud 1, Wawa 1 et Zio 4) pour ces élections municipales partielles. 24 listes de partis politiques et d’indépendants sont retenues par la Cour suprême pour ce scrutin.

Les élections municipales du 30 juin dernier, avaient été annulées dans deux communes (Wawa 1 et Zio 4) pour des « irrégularités graves » par la Cour suprême.

Mais concernant Wawa 1, Zio 4 et Avé 2, les électeurs n’avaient pas voté le 30 juin, pour des « raisons techniques ».

Rappelons que l’Union pour la République (UNIR), avait remporté plus de 60% des sièges dans 112 communes, soit 878 sièges.

Viennent ensuite l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, 132), C14 (129), l’Union des Forces du Changement (UFC, 42), le Nouvel Engagement Togolais (NET, 31) et le MPDD (25). FIN

Ambroisine MEMEDE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*