Locales : La HAAC affûte ses armes à Notsé, plusieurs textes à la loupe

Les membres de la HAAC, à l'ouverture des travaux lundi à Notsé.

Les membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) ont poursuivi ce mardi à l’hôtel le Berceau à Notsé (environ 95 km au nord de Lomé), leur atelier de trois jours démarré lundi, conclave axé sur les textes réglementaires en vue des élections locales du 30 juin, a constaté l’Agence Savoir News.

Les dernières locales remontent à 1987, donc avant la création de la HAAC. Les défis étant énormes, la Haute autorité doit élaborer plusieurs textes : au moins 8 textes dont un texte pouvant permettre aux radios communautaires de couvrir la campagne électorale. Ces radios, conformément à leur cahier de charges, ne sont pas habilités à faire la politique.

« Maintenant, il se trouve que nous avons besoin de leurs services. Donc, il faut prendre un texte pouvant les autoriser officiellement à couvrir la campagne électorale. Et ensuite, élaborer un texte spécifique pour leur expliquer les obligations qui sont les leur », a expliqué Kassere Pierre Sabi (président de la commission ad-hoc des élections).

« La HAAC entend mettre à la disposition des radios de l’intérieur, les moyens. Ainsi, il va falloir que nous ayons un contrat spécial qui va déterminer les conditions dans lesquelles elles vont pouvoir couvrir la campagne électorale », a-t-il ajouté.

Les membres de la Haute autorité planchent également sur d’autres textes. « Nous devons faire preuve d’initiatives et d’ingéniosité pour proposer des textes à la hauteur des attentes du peuple togolais », a martelé Pitalounani Telou (président de la HAAC).

« Il s’agira d’examiner le projet de décisions portant respect par les médias privés, les principes de pluralisme et d’équilibre de l’information, pendant la campagne électorale pour les élections locales. Le projet d’arrêté fixant les conditions de production, de programmation, de diffusion des émissions et publication des informations relatives à la campagne électorale sur les médias officiels, le projet de décisions portant autorisation des radios privées à participer à la campagne électorale », a-t-il étalé.

Les membres de la HAAC en conclave à Notsé doivent également plancher sur le projet de décisions fixant les conditions de production, de programmation, de diffusion des informations relatives à la campagne électorale sur les radions privées désignées pour ces élections, le projet de code de bonne conduite du journaliste pendant les élections locales, le projet de recommandations relatives aux élections locales, le projet de décisions fixant les dates et ordre de passage des messages des listes des candidats des partis politiques aux élections locales et le projet de décisions fixant les dates et ordre de passage des messages des listes des candidats indépendants aux élections locales.

Précisons que 1.527 conseillers municipaux seront élus lors de ces élections locales dans 117 communes.

En rappel, la HAAC est l’une des institutions de l’État. Elle a pour mission de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse.

Elle veille également au respect de la déontologie en matière d’information, de communication et à l’accès équitable des partis politiques et des associations aux moyens officiels d’informations et de communication. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*