Formation professionnelle de type dual coopératif : Lancement de la rentrée 2018/2019 au LETP d’Atakpamé

Photo de famille des formateurs et autorités.

La rentrée 2018/2019  de la formation professionnelle de type dual coopératif a été lancée mercredi au Centre du Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel (LETP) à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé), a constaté la correspondante de l’Agence Savoir News.

La cérémonie qui a été couplée de la remise d’attestations aux formateurs, a regroupé autorités administratives et locales, partenaires et membres du Comité de suivi de la formation  et de l’insertion professionnelle (CoSFIP)

Des représentants des chambres préfectorales des métiers, des corps de métiers, des centres de formation, des patrons d’ateliers, des parents d’élèves et autres acteurs de la formation professionnelle étaient aussi présents.

Les apprenants seront soumis à un système de formation en alternance, orienté vers l’emploi des jeunes communément appelé « dual coopératif », qui est devenue une réalité depuis janvier 2013 avec la reprise de la coopération entre l’Allemagne et le Togo, un programme dénommé Programme pour la Formation Professionnelle  et l’Emploi des Jeunes « Pro FoPEJ ».

C’est un programme qui a permis au Togo de disposer des modules de formation dans cinq métiers porteurs : la mécanique à deux roues, la mécanique automobile, la menuiserie bois, l’électricité bâtiment et la coupe couture.

Le représentant du préfet (au micro), lors de la cérémonie.

Elle a reçu l’appui technique et financier de la GIZ et l’implication des acteurs de la formation professionnelle et a démarré dans trois villes pilotes: Sokodé, Tsévié et Kpalimé.

Dans son intervention, Bouti Kodjo (proviseur du Lycée Technique d’Atakpamé) a invité les acteurs impliqués à jouer pleinement leur rôle pour rendre favorable cette formation qui permet de renforcer le partenariat entre les artisans d’Atakpamé et son établissement.

Il a rassuré les apprenants du soutien total des enseignants à les accompagner pour que cette formation soit complète.

La formation de type dual vise à donner aux jeunes togolais, des compétences pratiques professionnelles qui leur permettent de créer leurs propres entreprises et de sortir du chômage, a pour sa part souligné Lemou Ahéza (représentant du ministre de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle).

Cette formation étant complète, l’apprenti n’aura plus besoin de stage, car il acquiert en même temps l’expérience professionnelle pour être employé, a-t-il ajouté.

Aouka Dodzi (représentant du préfet) a invité les apprenants à être studieux et à prendre soins de leur travail. FIN

D’Atakpamé, Kafui/Rédaction

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*