Législatives : Le projet social du NET dévoilé ce mercredi à Lomé

Gerry Taama (au milieu), lors de la conférence de presse.

Le Nouvel Engagement Togolais (NET/ Parti centriste) a présenté ce mercredi aux professionnels des médias, son projet de société pour les élections législatives du 20 décembre prochain. La campagne électorale a démarré mardi et prendra fin le 18 décembre.

Les listes de 12 partis politiques dont le NET ont été retenues par la Cour constitutionnelle. 17 listes de candidats indépendants, sont également dans la course. Les 14 partis politiques de la principale coalition de l’opposition n’ont pas déposé de listes. Ils dénoncent des « irrégularités » dans l’organisation de ces élections et exigent « l’arrêt » du processus.

Une fois élus, les députés du NET auront à travailler pour plus de propositions de loi, afin de parvenir à une parité de 50/50 avec les projets de lois gouvernementaux.

Ils comptent créer un site internet et une page Facebook pour un échange direct entre chaque député et le reste de la nation et des enquêtes parlementaires indépendantes chaque fois qu’il le faut.

Au plan de la législation, le NET compte instaurer un Revenu Minimum Interprofessionnel de 15.000F pour tout demandeur d’emploi inscrit à l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), une Assurance maladie universelle, une syndication du monde paysan, une législation sur les transports urbain, une législation sur les avances de loyer et un appui des PME/PMI.

Quelques candidats du NET.

Le NET a également exposé ses priorités particulières pour le bien de la population qui sont entre autres le retour de CECO à Sotouboua, l’Aménagement de la piste de Danyi, de la piste de Ségbé, un service de voirie publique dans les grandes villes, une usine de transformation du soja dans l’Est-Mono et un musée international d’art africain à Aného.

« Le NET participe à ces élections législatives, parce que la Cédéao qui intervient au Togo comme médiatrice pour la crise sociopolitique, recommande la tenue des élections du 20 décembre prochain », a précisé Gery Taap (président du NET).

« Le NET a présenté une liste dans 13 circonscriptions où la moyenne d’âge est de 30 ans, car ça fait longtemps qu’on appelle à ce renouvèlement de la classe politique. Nous optons pour la minorité de blocage, parce que le NET est un parti pragmatique. Il est très important d’avoir une minorité de blocage pour empêcher une éventuelle modification de la constitution, afin d’éviter les erreurs de 2020 », a-t-il expliqué.

Précisons que le NET a présenté de listes des candidats dans 13 circonscriptions sur 30. FIN

Abbée DJAGLO

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*