Législatives: Pour s’assurer du respect des règles, la HAAC a sillonné les radios de la région des Plateaux

Mathias Ayéna (Rapporteur de la Haute  Autorité de L’Audiovisuel et de la Communication /HAAC) a sillonné des radios de la région des Plateaux pour s’assurer du respect des règles qui régissent de domaine des médias en cette période de campagne, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

La campagne électorale en vue des législatives du 20 décembre a démarré depuis mardi. Et l’instance de régulation a déployé depuis quelques jours, ses membres dans toutes les régions du pays pour un monitoring, afin de s’assurer que les journalistes font leur travail en toute responsabilité et professionnalisme en cette période de campagne.

La région des Plateaux compte environ 16 radios dont 4 commerciales. Le représentant de la HAAC a successivement visité Radios Excelsior, la Paix, l’Agence Togolaise de Presse (ATOP/Atakpamé), ainsi que d’autres radios à Badou et dans la préfecture de Wawa.

Le monitoring qui consiste à suivre les médias surtout les radios dans leur fonctionnement (les contenus des messages et autres émissions), afin de s’assurer que ces radios respectent la règlementation en vigueur en l’occurrence les radios commerciales. A radio Excelsior, il a pu apprécier les moyens mis en place  pour travailler avec  les candidats dans le cadre des élections qui arrivent, les émissions spécifiques qu’elle a  élaborées dans sa grille pour les législatives et échanger sur certaines notions relatives au métier du journalisme.

Les discussions ont tourné autour du code de bonne conduite, la réglementation des émissions d’expression, du respect (par les médias privés) du principe de pluralisme et d’équilibre de l’information pendant la campagne pour les élections. Les journalistes ont bénéficié de conseils. La rencontre a pris fin par une distribution du code de bonne conduite et de badges

M.Ayéna a appelé les journalistes à éviter les propagandes après la fin de la campagne.

Selon ce dernier, HAAC  est une institution de régulation  des  médias qui a deux missions : l’une en période ordinaire et l’autre en période électorale, ce qui a conduit la Haute autorité à faire le monitoring des médias, des ateliers et formation sur les émissions interactives,  avec les journalistes radios et reporters, les patrons de presses et les partis politiques).

« La HAAC doit être un médiateur et c’est très important de rappeler les décisions portant respect par les médias privés, les principes d’équilibre et de pluralisme d’informations pendant la période électorale. Le journaliste doit être neutre et  ne doit pas prendre parti des partis politique. Il ne doit pas relayer de fausses informations, doit connaitre les candidats des circonscriptions et faire un programme avec eux. Il doit éviter de porter des tenues aux couleurs des partis… « , a longuement expliqué M. Ayéna

Ce dernier a invité tous les journalistes à bien jouer leur rôle en  instaurant la Paix  au sein des populations. FIN

D’Atakpamé, Kafui/Rédaction

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*