Législatives/Campagne: La liste « BÂTIR » se lance dans la bataille

Vue des candidats de la liste BÂTIR.

La liste « BÂTIR » (candidats indépendants) s’est lancée dans la course à l’hémicycle, en ce premier jour de la campagne électorale, en vue des élections législatives du 20 décembre, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

Au total 850 candidats issus de 130 listes de 12 partis politiques et d’indépendants sont en lice pour ce scrutin. Parmi ces candidats, figurent 20 (titulaires et suppléants) candidats indépendants de la liste « BÂTIR » pour le grand Lomé.

BÂTIR est une liste de jeunes décidés à jouer leur partition dans le développement du pays. Ces jeunes issus de divers secteurs d’activités, sont près à se battre, afin de faire valoir la voix de la jeunesse togolaise.

Les candidats de la liste indépendante BÂTIR a donc démarré la campagne électorale ce mardi en rassemblant les jeunes du quartier Cacavéli et ses environs, rencontre au cours de laquelle, ils ont présenté leur projet de société.

« BÂTIR est une liste de jeunes candidats indépendants qui estiment qu’il est temps que la jeunesse doit prendre à bras le corps sa responsabilité. Pour eux, il est temps que la jeunesse prenne son destin en main, il est temps que la jeunesse puisse aller à l’hémicycle pour défendre les jeunes, il est temps que la jeunesse aille à l’hémicycle pour apporter quelque chose de nouveau », a confié Mawudeka Gbeblewou (candidat de la liste BÂTIR).

« BÂTIR » a cinq volets dans son projet de société : l’éducation, le social, l’environnement, l’agriculture et la gente féminine.

Précisons que la liste « BÂTIR », occupe la première place sur le bulletin de vote.

En rappel, les 14 partis politiques de l’opposition n’ont pas présenté de listes pour ces élections. Ils dénoncent des « irrégularités » dans l’organisation de ces élections et exigent l’arrêt du processus électoral.

La coalition des 14 exige également la reprise de toutes les activités déjà menées par la Commission Électorale Indépendante (CENI). Des responsables de ce regroupement ont même menacé ces derniers jours d’empêcher la tenue de ces élections « par tous les moyens ». FIN

 

Chrystelle MENSAH

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*