Le Togo veut recenser ses instruments de musique traditionnels, le coup d’envoi ce jeudi à Lomé

Le ministre, lors de la rencontre.

Innocent Kossivi Egbétonyo (ministre de la culture, du tourisme et des loisirs) a lancé ce jeudi à Lomé, le projet d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des savoir-faire de la facture et de la pratique des instruments de musique traditionnels du Togo.

Cette cérémonie marque le début d’une série de séances de sensibilisation à l’endroit des parties prenantes au projet dans toutes les préfectures du pays.

Ce sont les praticiens et détenteurs des savoirs, les communautés, les membres des ONG et Associations, les Comités villageois de développement, les responsables des collectivités locales qui ont la charge de l’action culturelle, les jeunes chercheurs ou étudiants en anthropologie ou en sociologie, les chefs de village et de canton.

Le présent projet est né du constat selon lequel, la viabilité de la plupart des pratiques instrumentales et des savoir-faire liés à leur fabrication au Togo est en danger.

La table d’honneur.

En effet, la chaîne de transmission est menacée par l’exode rural des jeunes qui perdent le lien avec les parents restés dans les communautés, la suprématie de la musique moderne, y compris lors des cérémonies de réjouissances dans les villages, l’emprise de plus en plus forte des religions importées qui considèrent ces  pratiques comme « sataniques » et poussent les convertis à s’en détacher de même que la confusion savamment ou non entretenue entre la tradition et la religion, etc. Il s’ensuit une disparition progressive des danses et instruments traditionnels.

Il est donc urgent qu’un plan de sauvegarde à long terme des savoir-faire et des pratiques instrumentales traditionnelles soit élaboré et mis en œuvre ainsi qu’une revitalisation de la chaîne de transmission intergénérationnelle au sein des communautés.

Cette activité d’identification des parties prenantes sera suivie de la formation des agents enquêteurs. Le travail d’enquête au niveau national portera sur la collecte, la description, les méthodes de fabrication des instruments, la symbolique des formes, les occasions durant lesquelles ils sont utilisés, les rituels, les chants et les danses qui y sont associés, etc.

La table d’honneur.

Il est aussi prévu l’initiation des jeunes par les praticiens et détenteurs de savoir-faire ayant une expérience de la transmission des savoir-faire. 

Les supports physique et audiovisuel qui seront conçus, seront vulgarisés pour une éducation artistique des jeunes et pour la sensibilisation des communautés concernées, du public et pour l’exploitation par des chercheurs, musiciens, scolaires, etc.

Les instruments traditionnels de musique traditionnels recensés seront exposés dans les écoles et dans les musées régionaux.

.

 Savoir News avec Padaro Essohanam AWESSO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*