L’axe Ouagadougou-Lomé renforcé : 14 accords de coopération signés à Lomé

Mme Demba Tignokpa et Alpha Barry, lors de la rencontre.

Quatorze accords de coopération ont été signés dans divers secteurs, à l’issue de la troisième session de la grande commission mixte de coopération Togo/Burkina Faso, tenue dans la capitale togolaise.

Les secteurs concernés: diplomatie, coopération militaire transfrontalière décentralisée, agriculture, eau et assainissement, environnement, enseignement supérieur, santé, sport, transports, travail et protection sociale… Le Togo et le Burkina Faso entretiennent de très bonnes relations de coopérations depuis plusieurs décennies.

A travers la signature de ces différents accords de coopération, il revient aux deux pays « de déployer tous les efforts avec les moyens qui seront mis à notre disposition pour une mise en œuvre effective des décisions et recommandations issues des travaux de cette 3è session », a souligné Alpha Barry, ministre burkinabè des affaires étrangères.

« Pour ce faire, nous devons envisager des cadres de suivi et d’évaluation internes, lesquels nous permettront à tout moment d’identifier des obstacles éventuels qui entravent l’exécution optimale desdites décisions et recommandations. La mise en œuvre de ces accords, contribuera sans doute au raffermissement des liens séculaires déjà existant entre nos deux États et va renforcer la coopération et l’intégration de l’axe Ouagadougou-Lomé », a-t-il précisé.

Les deux parties.

Pour la ministre togolaise de la planification, de la coopération, le Togo et le Burkina Faso viennent ainsi de « conjuguer leurs efforts dans un esprit de solidarité, conformément à la volonté des chefs d’État des deux pays pour renforcer la coopération ».

« Cette 3è session de la grande commission mixte de coopération Togo/Burkina Faso, constitue une étape significative dans l’évolution de nos relations bilatérales prometteuses. Elle va certainement imprimer une nouvelle dynamique à notre coopération, si nous travaillons à la mise en œuvre effective des 14 accords qui viennent d’être signés », a indiqué Mme Demba Tignokpa.

« Nous devons nous engager pleinement à la mise en œuvre des accords, afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans l’intérêt des peuples togolais et burkinabè », a-t-elle ajouté.

Un comité conjoint de suivi de la mise en œuvre des dispositions des accords signés sera mis en place. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*