L’AMORC se fait connaître davantage de la population togolaise (Publi-Reportage)

Serge Toussaint

Créé depuis le dix-septième siècle, l’Ancien et Mythique Ordre de la Rose Croix (AMORC) est un mouvement philosophique, initiatique et traditionnel présent un peu partout dans le monde et au Togo.

Enregistré comme association à but non lucratif (existence juridique), la rose croix est non +religieux+, apolitique et ouvert aux hommes et aux femmes sans distinction de race, de religion, de nationalité ou de classe sociale.

Le mouvement s’attèle à inculquer à ses membres à travers des enseignements, la culture des toutes premières valeurs existentielles de la vie humaine.

« L’ordre de la rose croix par définition est un mouvement philosophique ouvert aux hommes comme aux femmes sans distinction de race, de culture, de religion avec pour but de transmettre un enseignement et en même temps une philosophie. Toute personne qui s’intéresse aux mystères de l’existence peut faire partie de la Rose Croix. Nous ne parlons pas de politique, et contrairement à ce que les gens pensent, l’ordre de la Rose Croix n’est pas une religion », a expliqué Serge Toussaint (Responsable de l’ordre de la rose croix pour la juridiction francophone, en visite à Lomé).

« C’est vrai qu’on entend le mot +croix+ dans ordre de la rose croix, mais cette croix n’a aucune connotation religieuse. Elle représente le corps physique de l’être humain et la rose au centre, représente l’âme », a-t-il précisé.

« La rose croix n’est pas une religion, ce qui lui permet d’avoir parmi ses membres toutes les religions : chrétiens, musulmans, bouddhistes, animismes et ceux qui ne suivent aucune religion. Le but de l’enseignement rosicrucien : c’est de perpétuer une connaissance qui remonte à la pro-antiquité et qui concerne les mystères de l’existence. On parle de mystique simplement, parce que nous nous intéressons aux mystères de l’existence », a ajouté Serge Toussaint.

L’enseignement et la philosophie rosicrucien permettent de s’améliorer, d’être quelqu’un de bien

Contrairement à ce que certains pensent, l’AMORC aspire à faire de ses membres, des modèles pour la société. L’association véhicule pour philosophie : la culture de la tolérance dans tous les domaines et à travers les différents enseignements. Elle diffuse des messages de paix et d’amour.

« L’enseignement rosicrucien n’est pas seulement théorique, il est aussi pratique comme la méditation, l’application mystique de la prière, la création mentale, la visualisation, la relaxation, la thérapeutique. Le but de l’ordre de la Rose Croix, c’est de permettre à ses membres de mieux se connaître eux-mêmes, de mieux comprendre le sens de l’existence, de maîtriser leur vie », a précisé M. Toussaint.

« Pour nous », a-t-il poursuivi, « c’est très important d’apprendre à nos membres à être bienveillants, généreux, intègre, modeste, non violent. La sauvegarde de l’humanité aujourd’hui, c’est l’éducation. Et il nous faut enseigner ces valeurs à nos enfants dès le bas âge ».

Selon les rosicruciens, l’humanité aujourd’hui est à la croisée des chemins parce qu’en général, l’homme est devenu beaucoup trop individualiste et beaucoup trop matérialiste. La solution générale qui est proposée pour remédier à ce mal, est de donner à l’humanité une orientation humaniste et aussi une orientation spiritualiste.

L’AMORC n’est pas une secte

« La Rose Croix n’a rien de sectaire, sinon on n’aurait pas la réputation qu’on a en France et on ne serait pas reconnu d’utilité publique. L’ordre de la Rose Croix est très humaniste et reconnu d’utilité publique dans plusieurs pays en raison de sa contribution à la culture, à l’éducation et à la paix. L’AMORC est tout sauf un mouvement sectaire. Nous sommes aux antipodes d’une secte », a martelé M. Toussaint.

Loin des rumeurs, l’AMORC dément les indiscrétions selon lesquelles le mouvement serait une secte, rumeurs un peu trop répandues en Afrique. Certes, certaines habitudes sont adoptées par les rosicruciens (exemple des bougies qui sont allumées lors des rencontres ou de certaines aptitudes adoptées lors des séances de méditation), mais elles ne font pas de l’AMORC une secte.

« Le nouveau dieu des hommes aujourd’hui, c’est l’argent. La nouvelle religion des humains dans la plupart des pays, c’est la vénération de l’argent. On sacrifie tout aujourd’hui sur l’autel de l’argent, alors que les valeurs morales les plus élémentaires sont bafouées. La Rose Croix dénonce cet état des faits, et pense qu’il faut absolument nous ressaisir », a conseillé M. Toussaint.

« Si le monde va si mal, c’est que la majorité des êtres humains agit sous l’impulsion de leurs défauts. Nous nous pensons qu’on peut changer le monde à condition que les êtres humains en viennent à agir plutôt sous l’impulsion de ce qu’il y a de meilleur en eux. Croire en Dieu ne suffit pas à être heureux et à être quelqu’un de bien. Ce qui peut rendre heureux, ce n’est pas la croyance mais la connaissance et ce qui rend le monde malheureux, c’est l’ignorance. Donc, un ordre comme le notre essaie d’apporter la connaissance là où il y a l’ignorance », a souligné le responsable de l’ordre de la rose croix pour la juridiction francophone.

Rappelons que l’AMORC compte aujourd’hui quelque 250.000 membres dont 500 au Togo. Elle s’étend actuellement à l’ensemble du monde et comprend plusieurs juridictions chacune couvrant au-delà des frontières tous les pays de mêmes langues.

« J’encourage toute la population togolaise à exprimer le meilleur d’elle-même avec la culture de la tolérance, parce que le monde est en train d’aller au K.O par intolérance. Il faut que nous arrivons à cultiver le meilleur en nous », a indiqué M. Toussaint.  FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*