Entrepreneuriat: La société Alaffia décroche le Prix d’Excellence du Secrétariat d’État des USA

Le couple Tchala recevant le prix 2018.

La société Americano-togolaise Alaffia a décroché l’Award for Corporate Excellence 2018 du Secrétariat d’État des États-Unis dans la catégorie « Autonomisation économique des femmes », a appris ce mardi l’Agence Savoir News auprès de l’Ambassade des USA à Lomé.

La cérémonie de remise du prix s’est déroulée vendredi dernier au Département d’Etat à Washington, en présence de David Hale (Sous-secrétaire aux Affaires Politiques) et de Manisha Singh (Secrétaire adjointe du Bureau des affaires économiques et commerciales).

Olowo-n’djo Tchala et Rose Hyde (fondateurs d’Alaffia), Frederic Hegbé (Ambassadeur du Togo aux États-Unis)  et David Gilmour (Ambassadeur des États-Unis au Togo), étaient aussi présents.

L’entreprise Alaffia installée dans l’Etat de Washington et au Togo atténue la pauvreté et fait progresser l’égalité des sexes grâce au commerce équitable des ressources locales d’Afrique de l’Ouest, afin de produire des produits de santé et de beauté destinés au marché mondial, a déclaré Manisha Singh, faisant l’éloge de ladite société.

Alaffia emploie directement plus de 700 femmes dans les zones rurales du Togo, leur versant un salaire correspondant à quatre fois le revenu familial moyen et des contrats avec plus de 14 000 femmes en tant que fournisseurs.

« L’histoire d’Alaffia commence dans le Togo rural entre une volontaire du Corps de la paix américain – Rose – et un habitant du Togo – Olowo-n’djo. Cette histoire illustre le pouvoir de la compréhension interculturelle et de l’entrepreneuriat innovant. Fondée en tant qu’entreprise sociale, Alaffia consacre 15% de ses ventes de commerce équitable à des projets communautaires dans les zones rurales du Togo afin d’améliorer la santé maternelle et infantile, de promouvoir l’éducation et de protéger l’environnement au Togo », a-t-elle souligné.

Ainsi, a poursuivi Mme Singh, « ce ne sont pas seulement les femmes qu’elles emploient directement, mais leurs effets sur la chaîne d’approvisionnement constituent une plate-forme pour l’autonomisation économique des femmes ».

« L’autonomisation économique des femmes est une priorité essentielle de l’administration Trump. Les femmes représentent plus de la moitié de la population mondiale, mais seulement 40% de la population active mondiale. La réduction de l’écart entre les sexes sur les marchés du travail pourrait accroître le PIB mondial de 28.000 milliards de dollars d’ici 2025 », a précisé la Secrétaire adjointe du Bureau des affaires économiques et commerciales.

« Des entreprises intelligentes et prospères avec des opérations durables et un développement communautaire contribueront à tous nos succès. Les marchés et les opérations à travers le monde créent des emplois, créent de la prospérité, créent de la sécurité, ici et là-bas, chez nous et à l’étranger », a ajouté Mme Singh.

Notons que l’Award for Corporate Excellence du Secrétariat d’État des États-Unis récompense les sociétés exceptionnelles depuis 1999.

Ces sociétés respectent des normes élevées et représentent les valeurs américaines dans la manière dont elles exercent leurs activités, contribuant ainsi à la mission du Bureau des affaires économiques et commerciales de renforcer la croissance et de garantir l’avenir pour tous. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*