Kpalimé: L’association sportive dénommée « Kpalime Cycling Project », portée sur les fonts baptismaux

L’association sportive dénommée « Kpalimé Cycling Project » a été portée sur les fonts baptismaux au terme d’une assemblée générale constitutive samedi Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News sur place.

Etaient présents, Anani Assiongbo (l’ancien président de la Fédération Togolaise du cyclisme), Enakutsa Enos (président du Gomido cyclisme club), le chef de quartier, ainsi que plusieurs amoureux du cyclisme.

La rencontre a été marquée par la lecture, l’amendement et l’adoption des statuts, ainsi que l’élection d’un bureau de 9 membres présidé par M. Akanga Abdou-Salam.

L’association sportive dénommée « Kpalimé Cycling Project » aura pour objectif de promouvoir les valeurs fondamentales du sport cycliste, de contribuer au maintien de la santé mentale, physique et psychologique, d’encourager les jeunes de Kpalimé et ses environs à la pratique du sport cycliste.

Il s’agit également de promouvoir le rôle éducatif et citoyen du sport, le comportement responsable en matière du sport du cyclisme à Kpalimé, le comportement de tolérance, d’échange, de fair-play et de non-violence, de participer aux activités organisées par la Fédération Togolaise de Cyclisme sur le plan national et international et d’œuvrer pour le mieux-être de ses adhérents.

La veille, une formation assurée par d’Almeida Bruno a porté sur les formalités de création d’un club sportif, sur la gestion des réunions au sein d’une organisation sportive et sur le marketing d’un club. Il les a aussi renseignés des dispositions du code mondial anti dopage et sur la liste des produits et substances prohibés en sport, afin qu’ils soient aguerris contre l’usage de ces produits.

Ezé Tomédégbé (le représentant de la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé) a félicité le promoteur de ce centre de formation pour tout l’effort qu’il consent pour la promotion du cyclisme dans la ville de Kpalimé et ses environs et invité les membres au respect mutuel, à la collaboration.

« Le début de toute chose est toujours difficile, mais lorsque vous êtes solidaires, soudés et partagés ensemble vos idées tout marche bien », a-t-il expliqué.

Le nouveau président de « Kpalimé Cycling Project », Abdou-Salam Akanga a tout d’abord remercié tous ceux qui lui ont confiance, précisant que cette rencontre ouvre de nouvelle ère pour le cyclisme à Kpalimé. C’est aussi une occasion qui leur permettra d’entreprendre des formalités administratives en vue de l’obtention d’un récépissé, afin d’assurer leur reconnaissance auprès de la Fédération Togolaise du Cyclisme pour pouvoir reprendre légalement leurs activités.

Le président a promis œuvrer avec détermination pour l’atteinte des objectifs de l’association. Aussi a-t-il exhorté les membres à la collaboration, à la disponibilité et au respect mutuel et à l’amour du prochain et du travail bien fait.

Le promoteur du centre de cyclisme à Kpalimé Akanga Raouf a souligné que l’association Kpalimé Cycling Project existait depuis 2012 de nom et que dès maintenant vont commencer les formalités pour lui assurer une existence légale. Il a précisé que l’association Kpalimé Cycling Project travaille pour la promotion du cyclisme dans la ville de Kpalimé et de ses environs.

L’association ne fait pas que du cyclisme, mais aussi encourage l’éducation et la scolarisation de ses membres en leur assurant les frais de scolarité et les fournitures scolaires et leur fournit aussi gratuitement des vélos et leurs accessoires a-t-il indiqué. La seule obligation qui les incombe ajoute-t-il, c’est d’être disciplinés, de travailler et d’être motivés à réussir dans la vie.

« Les grands sportifs sont des gens qui ont un bon niveau dans les études ai-je constaté lors de mes voyages. Aussi voudrais-je imprimer ce principe à mon club de cyclisme pour démontrer qu’ici à Kpalimé cela est aussi faisable », a-t-il conclu.

L’association dispose d’un centre de cyclisme, des dortoirs, d’un véhicule et d’un atelier ainsi que des outils de réparation des vélos et d’une cinquantaine de vélos. Elle dispose aussi de 4 roum trainers qui permet aux cyclistes de s’entrainer au sein du centre at surtout aux élèves et écoliers qui ne peuvent pas s’entrainer sur la route en semaine, de pouvoir le faire pendant la nuit ou très tôt le matin avant d’aller à l’école. FIN

Bolassi ATCHINAKLE