Kloto/Coronavirus : Les autorités municipales et préfectorales appellent au respect des mesures prises par le gouvernement

La table d'honneur, lors de la rencontre

Les autorités municipales et préfectorales accompagnées des responsables des structures sanitaires de la préfecture ont appelé les populations de la préfecture de Kloto au respect des mesures préventives décrétées par le gouvernement pour lutter et prévenir le COVID 19 lors d’un point de presse vendredi à Kpalimé (environ 120 km à au nord de Lomé).

A l’occasion, Dr Nyametso Dzifa Aimé (directeur préfectoral de la Santé de Kloto) a rappelé le caractère virulent du virus et souligné son de propagation : « Les mesures de prévention que nous devons mettre en œuvre pour faire face à cette pandémie sont les mesures liées aux moyens de transmissions de ce virus ».

Le COVID 19 souligne le docteur, se propage directement d’une personne à une autre par des gouttelettes respiratoires lorsqu’une personne tousse ou éternue, ou indirectement en touchant une surface contaminée non désinfectée.

 Il a ensuite présenté aux journalistes les signes cliniques du coronavirus, précisant qu’il s’agit d’une forte fièvre, d’une toux persistante, des difficultés respiratoires et des éternuements.

Pour limiter la propagation du virus COVID 19, le directeur préfectoral de la Santé de Kloto a invité la population au respect des mesures préventives préconisées par le gouvernement, notamment le lavage systématique des mains avec l’eau du et du savon et avec du gel ou solution hydroalcoolique, éviter les contacts physiques, les accolades et de porter les masques pour éternuer, le faire dans le creux du coude ou avec un mouchoir jetable.

M. Nyametso a également donné des précisions sur le cas suspect identifié à Kpalimé: « C’est vraiment un cas qui a été détecté à l’USP de Kouma Konda et mis en soin intensif au CHP de Kpalimé ». « Nous attendons les résultats des analyses de l’Institut national d’hygiène. Sinon, le patient présentait tous les signes cliniques qui s’apparentent à ceux de COVID 19 », a-t-i souligné.

Il a rassuré le public qu’à ce jour, la santé du patient s’améliore et que les signes sont en train de disparaître.

Le directeur préfectoral de la santé a précisé que tous ceux qui ont été en contact avec le cas suspect ont été mis en quarantaine dans leur domicile avec des recommandations fermes de ne pas se déplacer avant la fin de la période d’incubation, qui est de 14 jours et plus.

Le maire de la commune de Kloto 1, a de son côté invité la population à se conformer aux décisions complémentaires du gouvernement notamment la fermeture des établissements scolaires, des églises, lieux de prière et de cultes ainsi que des mosquées.

Winny Yawo Dogbatè a rassuré la population et lui recommande de respecter les mesures préventives telles qu’annoncer par le gouvernement.

Le maire a appelé tous les citoyens à la prudence et à la vigilance, invitant tout le monde à être prêt et à faire face à ce virus.

« On doit tout faire pour bannir à jamais ce virus », a martelé M. Dogbatsè.

Le préfet de Kloto Assan Koku Bertin, a également abondé dans le même sens, appelant au respect scrupuleux des décisions et dispositions du gouvernement : « Nous n’allons pas laisser la place au laisser-aller pour que ce mal malveillant nous fasse mal ».

« Si dans d’autres pays, ils ont été surpris, c’est parce qu’au début il y eu un laisser-aller. Il ne faudrait pas que nous tombions dans cette situation », a-t-il précisé.

« Nous allons être très rigoureux quant au respect des mesures urgentes prises par le gouvernement en la matière », a averti le préfet.

Il a été demandé aux gérants d’hôtels bars et restaurants de désinfecter systématiquement les zones de contact, de disposer les tables en respectant les distances d’un mètre et au gestionnaires des sites touristiques, que ces derniers seront fermés jusqu’à nouvel ordre. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*