Journée de lutte contre le terrorisme: Célébration marquée par une causerie-débat à Kara

Vue partielle des participants à cette causerie débat.

La célébration de la journée mondiale de lutte contre le terrorisme a été marquée mercredi à Kara (environ 420 km au nord de Lomé) par une causerie-débat, initiative du Forum Togolais de la Société Civile pour le Développement (FTSCD), a constaté l’Agence Savoir News.

Thème retenu pour cette rencontre : « Mobilisation au Togo contre l’extrémisme violent pour lutter contre le terrorisme ». Plusieurs sous-thèmes en lien avec le ce thème central ont été également développés.

A travers cette causerie-débat, les organisateurs entendent susciter davantage, une prise de conscience et des réflexions de tous les acteurs sur les conséquences néfastes de l’interconnexion entre l’extrémisme violent et le terrorisme sur l’humanité.

Il est crucial, pour freiner la propagation de l’extrémisme violent, de donner aux communautés de base, les outils nécessaires et le soutien dont elles ont besoin puis de renforcer la coopération et la collaboration entre l’administration, les forces de défense et de sécurité  pour une prévention et une  lutte efficace.

Ce n’est un secret pour personne que plusieurs pays du monde font l’objet des attentats terroristes périodiques. Et la région ouest-africaine n’est pas épargnée car des pays comme le Mali, le Niger, le Nigeria, le Burkina Faso sont pratiquement tous quotidiennement touchés. Ce phénomène prend de plus en plus de l’ampleur et mérite d’être combattu.

En rappel, c’est depuis 2008 que le 11 septembre a été reconnue comme date de la célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Terrorisme par de nombreux pays suite à l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la Résolution 1373.

A travers ce texte, le Conseil de sécurité appelle les États membres à mettre en œuvre un certain nombre de mesures conçues pour renforcer leur capacité juridique et institutionnelle de lutte contre les activités terroristes. I

l s’agit avant tout, d’encourager les Etats membres des Nations Unies à l’instar de ceux de la CEDEAO — tout comme  le Togo — à mettre en œuvre les piliers de la stratégie de lutte contre le fléau du terrorisme à savoir: les mesures visant à éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme, les mesures visant à prévenir et à combattre le terrorisme, et à renforcer le rôle joué en ce sens par le système des Nations Unies.

Sans oublier les mesures garantissant le respect des droits de l’homme et la primauté du droit en tant que base fondamentale de lutte antiterroriste. FIN

 

De retour à Sokodé, Brice EWAI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*