Journée de la femme africaine : Le rôle de la femme dans la décentralisation et le développement durable débattu à Yokolé

Les femmes de l'UCOFECY, lors de la manifestation.

L’Union des Coopératives des Femmes du Canton de Yokélé (Ucofecy) a organisé lundi en différé à Yokélé (environ 125 km au nord de Lomé), la journée de la femme africaine en faveur des femmes du village et autour du thème « La femme et la Décentralisation : un atout pour le développement durable », a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette célébration a été organisée en collaboration avec le Cercle de Réflexion et d’Action pour la Promotion et l’Émancipation de la Femme (Crapef), l’Association des Femmes Éducatrices pour le Développement Intégral (Afemdi), Winnergroup et la Coordination des Organisation Féminines du Togo (Cofet).

Cette journée qui a reçu l’appui de Women Environnemental Program (WEP)-Togo, Campagne Des Femmes (CDF) et l’ONG Femme de Demain, est célébrée le 31 juillet de chaque année. Elle a pour objectif d’amener les femmes à échanger et à agir ensemble pour accélérer les mouvements d’émancipation et soutenir le courant de libération politique et économique de l’Afrique.

Cette célébration offre aux femmes, l’opportunité de jeter ensemble un regard sur les actions engagées en vue de la promotion de la femme, les avancées réalisées et les défis à relever.

Plusieurs activités ont marqué cette célébration notamment des conférences-débats sur le thème de la journée, des sketches, des danses folkloriques, des sensibilisations sur le FNFI, le MIFA pour assurer l’autonomisation financière de la femme. C’était aussi l’occasion de dérouler le programme d’équité genre du chef de l’État.

Parlant du thème retenu « La femme et la Décentralisation : un atout pour le développement durable », Mme Avossé Clémentine Akofa Abra (présidente de l’association Crapef, coordinatrice régionale de Cofet et directrice exécutive de Ucofecy), a indiqué que ce thème exhorte tous les acteurs à imaginer toutes les avancées que l’humanité ferait si tout le monde travaillait à faire de la femme, une actrice de développement, à vulgariser les notions de décentralisation, d’égalité, à approprier le Plan National de Développement (PND) pour un Togo émergent et prospère.

Elle a précisé aussi que le choix du thème s’accorde à la vision du chef de l’État qui est portée sur le PND et la Politique Nationale pour la Promotion de l’Équité et de l’Égalité de Genre (PNEEG).

Pour elle, cette vision nationale en matière de l’Équité et de l’Égalité de Genre est de « faire du Togo un pays émergent sans discrimination où les hommes et les femmes ont les mêmes chances de participer à son développement et de jouir des bénéfices de sa croissance ».

Pour Mme Avossé, les femmes jouent des rôles importants au niveau des familles, de l’économie, du bien-être social et elles sont actrices clés pour la promotion d’une gouvernance politique efficace pour le développement et la promotion de la paix.

« Vous conviendrai avec moi que la prospérité d’une nation tire sa source de l’action conjuguée de toutes les composantes de la société y compris les femmes qui ont des atouts qui sont sous utilisés en raison des pesanteurs socioculturelles qui pèsent sur elles », a-t-elle souligné.

« Ensemble, nous sommes en voie de lever les obstacles qui empêchent les femmes de réaliser leur potentiel et apporter leur contribution optimale à la construction d’un meilleur avenir pour tous », a ajouté Mme Avossé.

Mme Dzédou Adjo (coordinatrice préfectorale du FNFI), a de son côté renseigné la population de Yokélé sur les différents produits du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), considéré comme un véritable outil de lutte contre la pauvreté au Togo.

Elle a fait cas des résultats engrangés en 5 ans et les différents produits mis en place. Elle a en outre expliqué aux participants, le mécanisme de fonctionnement du Mécanisme d’Investissement pour le Financement Agricole (MIFA) et les a invités à s’organiser pour bénéficier de ces différents produits. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*