HCTE : L’Institution officiellement installée par le Premier ministre

Le Premier ministre, lors de son intervention.

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) a été officiellement installé ce vendredi à Lomé par le Premier ministre Selom Komi Klassou, lors d’une cérémonie à laquelle ont pris part plusieurs personnalités, a constaté l’Agence Savoir News.

Les 77 délégués du HCTE ont pris part à un forum (« HCTE-Réussites Diaspora ») de deux jours dont les travaux ont été bouclés ce vendredi.

Dans son intervention, le Premier ministre a mis l’accent sur le poids que constitue la diaspora togolaise pour sa contribution à l’économie nationale.

« Nos concitoyens qui ont choisi de vivre à l’étranger constituent, aujourd’hui un réservoir, par excellence, de femmes et d’hommes pétris de compétences, de talents, de ressources et de potentialités susceptibles de  contribuer à l’émergence de notre nation », a souligné M.Klassou.

« Aucun citoyen togolais vivant à l’étranger, quels que soient son genre, son rang social, sa confession religieuse, son obédience politique et son appartenance ethnique, ne doit être mis de côté, à l’heure où notre pays ambitionne de fédérer toutes les énergies internes et externes pour promouvoir l’émergence du Togo », a-t-il martelé.

Selon le chef du gouvernement, le HCTE (installé ce vendredi) est une « instance fédérative et inclusive dans le but de canaliser les potentielles ressources, capacités et de compétences dont regorgent la diaspora en faveur du développement viable et durable de notre pays ».

Le PM et les délégués Pays du HCTE.

« A l’instar des autres communautés, la diaspora togolaise constitue une force. De ce fait, elle a besoin d’être mieux organisée, accompagnée et intimement associée afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans la construction de la Nation.  Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur est désormais le réceptacle avéré du potentiel de nos sœurs et frères de la diaspora, en ce sens qu’il constitue le canal de communication, par excellence, entre les pouvoirs publics, la société civile et nos compatriotes à l’étranger », a précisé M.Klassou.

« En créant le HCTE après le lancement de la feuille de route des Togolais de l’Extérieur en avril 2019, l’esprit était de fédérer la diaspora autour des ambitions nationales de développement. Sans nier les différences, le HCTE se veut une plateforme où la dialectique entre le même et le différent se résout dans une unité composite qui respecte la liberté d’association des Togolais établis à l’étranger, mais aussi veut rassembler et engager les compatriotes de la diaspora auteur de la patrie », a renchéri le ministre des affaires étrangères.

« Oui, l’engagement pour la patrie vaut la peine. Il est une exigence républicaine », a martelé Robert Dussey.

Précisons que les Délégués pays du HCTE ont désigné par consensus jeudi, les membres du bureau de leur institution pour  un mandat de 3 ans. Ce bureau est présidé par Kodzovi Atitso (Délégué Pays Côte d’Ivoire). FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*