Fête traditionnelle : Agbogbozan célébrée en grande pompe samedi à Notsé en présence du Premier ministre

Démonstrations des échassiers.

Démonstrations des échassiers par-ci, animations traditionnelles et folkloriques par-là : Les Ewé ont célébré samedi en grande pompe à Notsé (environ 95 km au nord de Lomé) l’apothéose de leur fête traditionnelle Agbogbozan, rehaussée par la présence du Premier ministre Selom Komi Klassou, a constaté l’Agence Savoir News.

Étaient également présents, des ministres, des députés et autres personnalités. Des délégations des Ewé du Bénin et du Ghana dont des chefs traditionnels, ont aussi assisté à cette grande fête placée cette année sous le thème: « Diversité culturelle et partage de valeurs, ciment de la paix, d’union et de développement ».

La nouvelle reine de la beauté togolaise Mlle Aïda Yombo — élue le 24 août dernier — était aussi présente.

Agbogbozan est une grande fête de retrouvailles des Ewé dont les ancêtres avaient quitté Agbogbo (la grande muraille) sous Agokoli 1er pour se disperser vers le XVIIè siècle.

Des chefs traditionnels.

Dans son intervention, le Premier ministre a mis l’accent sur la paix, dans un contexte où l’Afrique notamment la sous-région ouest-africaine est fortement secouée par des attaques terroristes: « La culture pour la paix, la culture par la paix et la paix par la culture, doivent alors être les fondements, de nos actions ».

« On ne le dira jamais assez, la paix conditionne tout. Aujourd’hui plus qu’hier, nous devons tous mutualiser nos énergies aux côtés du président Faure, afin de consolider la paix, la sécurité et l’esprit du vivre-ensemble et construire notre pays dans l’harmonie en privilégiant les bases de son émergence », a martelé Selom Komi Klassou.

« Peule Ewé et par extension peuple togolais, si pardonner c’est se réconcilier avec son passé, mieux vivre son présent et mieux construire son futur, pourquoi ne ferions-nous pas de cette valeur, qui véhicule un message de paix, une prescription tangible ».

Le Premier ministre (au milieu).

« Qu’il plaise donc à chacun et à chacune d’entre nous, à quelque horizon qu’il se trouve, de puiser dans le thème central de cette fête, le ferment vivifiant, des scellés propices de la paix et de l’unité pour un réel développement harmonieux de nos populations », a souligné le chef du gouvernement.

Rappelons que Agbogbozan est célébré le premier samedi du mois de septembre Notsé, berceau du peuple Ewé. Cette célébration marque toujours le début d’une nouvelle année pour ce peuple. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*