En pleine concertation avec l’opposition/société civile: Mgr Kpodzro fait un malaise

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro (Archevêque émérite de Lomé et doyen des évêques du Togo) a été pris d’un malaise ce vendredi, en pleine concertation avec des partis de l’opposition et la société civile. Il a été aussitôt évacué à l’hôpital. Selon les dernières informations glanées par la rédaction de l’Agence Savoir News, le Prélat a repris connaissance après les premiers soins.

La séance de travail a regroupé des leaders de certains partis politiques de l’opposition et des responsables de la société civile. Selon des témoins, le Prélat a fait le malaise, quand il regardait une projection/vidéo sur l’affaire des incendies des marchés, après avoir délivré son message.

Dans son intervention, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a invité l’opposition togolaise et la société civile à «travailler ensemble pour délivrer le Togo».

« Le peuple togolais veut vraiment le changement (…) Mes chers amis, levons-nous comme un seul homme pour mettre fin à cette dictature diabolique qui est en train de mener le Togo comme sa propriété privée, en abusant de la bonne volonté de tout le monde », a-t-il lancé.

« Il faut mettre fin à cela. Je vous en prie, levez-vous et organisez-vous pour mettre fin à ce régime », a insisté Kpodzro.

C’est la troisième rencontre initiée par ce dernier avec l’opposition. Lors des précédentes séances, des commissions ont été mises en place, soit pour veiller à la transparence de la présidentielle de 2020, soit pour exercer la pression sur le pouvoir, afin qu’il ouvre une discussion avec l’opposition.

Notons que certains +poids lourds+ de l’opposition dont Jean Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et principal opposant, ainsi que des responsables du Parti National Panafricain (PNP) ne prennent pas part à ces concertations initiées par Mgr Kpodzro.

La prochaine présidentielle se déroulera entre le 19 février et le 5 mars 2020.

La révision des listes électorales aura lieu du 29 au 1er décembre.

En rappel, plusieurs leaders de l’opposition dont le principal opposant Jean Pierre Fabre, ont déjà annoncé leur candidature à cette présidentielle. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*