Économie: Première validation du document de politique et stratégie du secteur informel

Une trentaine d’acteurs du monde de la micro-entreprise traditionnelle se sont réunis mardi à Lomé sur initiative de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI), en vue d’une première validation du document de politique et stratégie du secteur informel, a constaté une journaliste de Savoir News.

Le document soumis à validation répond aux fondements de la politique de développement du secteur traditionnel de la micro-entreprise, relatifs aux concepts du secteur informel.

Le document est articulé autour de quatre points : (i) le cadre introductif, (ii) le diagnostic du secteur, (iii) l’énoncé de la politique du secteur traditionnel de la microentreprise et (iv) le cadre institutionnel de coordination, de mise en œuvre et de suivi évaluation.

Ce document est une actualisation de la politique nationale de réglementation du secteur.

Pour la secrétaire d’Etat chargé de l’inclusion financière et du secteur informel Mme Mazamesso Assih, la thématique de la  redynamisation, de l’organisation et de la structuration du secteur traditionnel et de la micro-entreprise suscite beaucoup d’intérêt depuis le plus haut sommet de l’Etat et se traduit progressivement dans les politiques sectorielles.

« La politique nationale vise à créer des cadres facilitant l’accompagnement du secteur traditionnel de la micro-entreprise dans son développement. Ces cadres permettront en outre, de construire un partenariat inclusif, participatif et dynamique entre les acteurs d’une part et de faciliter le partage des avantages économiques liés à la formalisation du secteur », a-t-elle indiqué.

L’objectif de cette politique est donc de répondre efficacement aux besoins prioritaires du secteur de la micro-entreprise traditionnelle, afin d’en faire un secteur porteur de l’économie togolaise.

« Nous avons jugé utile de réactualiser la politique, mais aussi de la partager avec tous les acteurs qui sont parties prenantes, de la faire pré-valider par eux afin de recueillir leurs contributions et de la mettre en œuvre facilement sur le terrain », a ajouté Mme Assih. FIN

 

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*