Economie : Le budget primitif /2019 de la commune de Kpalimé, présenté aux citoyens de la ville

M. Edihé Kodzo (vice-président de la délégation écaille de la commune de Kpalimé au micro.

Le budget primitif/gestion 2019 de la commune de Kpalimé a été présenté aux citoyens vendredi, lors d’une rencontre d’échange avec autorités communales, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Initiée par la commune de Kpalimé, cette journée publique de restitution du budget primitif 2019 de la commune de Kpalimé a reçu l’appui financier de la GIZ à travers le Programme Décentralisation et Gouvernance Local (ProDeGoL).

L’objectif est de promouvoir la redevabilité et la participation au niveau communal en favorisant un cadre d’échange de discussion entre les autorités communales et les citoyens.

Il s’agit à travers cette journée publique d’échange, de permettre aux autorités communales, de présenter le budget primitif 2019 de la commune de Kpalimé et les investissements prévus au profit des populations, d’exposer les stratégies qui seront mises en œuvre et des dispositions prises pour atteindre les prévisions budgétaires en recettes. Aux populations, de proposer des solutions et de prendre des engagements pour favoriser leur meilleure participation à la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre des prestations de services publics et à la tutelle avec l’appui des services déconcentrés, de mieux apporter son appui conseil dans la mise en œuvre des actions planifiées au budget.

A terme, cette journée devra permettre aux autorités communales de tenir compte des suggestions et recommandations de la tutelle, des services techniques de l’Etat, des citoyens, issues de la journée pour améliorer la gestion des affaires locales, de prendre en compte les besoins et les aspirations des citoyens dans l’orientation des actions de développement (élaboration et mise en œuvre du Plan annuel d’Investissement (PAI) et du budget.

Une projection vidéo a permis à plus de 200 acteurs de développement de voir les différentes parties du budget et d’apprécier les efforts qui se font au niveau de la commune de Kpalimé.

Ce budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 218,988 millions de F.CFA est réparti en deux sections : la section de fonctionnement qui est de 218,988  millions de F.CFA et sur cette section de fonctionnement, il est prélevé 32% du budget pour la section d’investissement, ce qui est égale à 69,750 millions de F.CFA.

Vue partielle des participants.

Cette projection a été suivi de commentaires et de questions réponses ayant permis au grand public de comprendre la composante de ce budget.

Le Conseiller Technique National de ProDeGoL, M. Soso Takougnadi, a souligné que le budget est un outil de gouvernance des autorités communales, qui doit être partagé et élaboré de commun accord avec les administrés afin que tous les citoyens puissent se reconnaitre dans cet outil et ainsi participer à sa mise en œuvre. Il a félicité les acteurs pour leur engagement, détermination et disponibilité à accompagner la commune dans cet exercice ainsi que les autorités pour leur ouverture à associer tous les acteurs du développement dans ce processus.

Le conseiller technique national, a invité les femmes de marché et tous les contribuables de la commune à cultiver un sens citoyen et civique par rapport au paiement des impôts et taxes. Il leur a demandé de ne pas être dans une logique de confrontation avec les agents les collecteurs et agents de recouvrement et convié les CDQ d’aider à sensibiliser les contribuables qui sont dans leurs quartiers sur le bien-fondé du paiement des taxes et le rôle que ces impôts et taxes jouent dans le développement d’une commune.

Il a réitéré la disponibilité du programme décentralisation et gouvernance locale et l’engagement de la cheffe de programme à être aux côtés des collectivités et des services techniques déconcentrés et des contribuables à accompagner toutes les initiatives qui vont dans le sens de l’intérêt général.

La directrice des Affaires Administratives et Financières (DAAF) de la commune de Kpalimé, Mme Dzahlin  Abbevi Ayavi Epse Ali a relevé les difficultés que la mairie rencontre dans la mobilisation des recettes notamment l’incivisme fiscal matérialisé par le refus de payer les impôts et taxes, les injures, les menaces de morts et les agressions physiques. Aussi leur a-t-elle rappelé que le développement de la ville n’est pas seulement le travail des agents et des autorités de la commune de Kpalimé, mais le développement incombe à toute la population.

« Chacun à son niveau doit s’acquitter des obligations (impôts et taxes) qui lui incombent pour que les actions de développement puissent être menées dans la ville », a conclu Mme Dzahlin.

La rencontre a été présidée par le vice-président de la délégation spéciale Edihé Kodzo. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*