Deux accords de prêt et un accord de gestion de don: 21,3 milliards de la BOAD au Togo

Échange de documents entre MM. Yaya et Adovèlandé.

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a mis à la disposition du Togo, la bagatelle de 21,3 milliards de francs CFA portant sur deux accords de prêt et un accord de gestion de don.

Les documents ont été signés vendredi à Lomé par MM. Christian Adovèlandé (Président de la BOAD) et Sani Yaya (ministre togolais de l’économie et des finances).

Au fait, la BOAD a mis  à la disposition du Togo, des ressources d’un montant de 20 milliards de francs CFA et un don de 1,3 milliard octroyé par le Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM) en sa qualité d’agence de mise en œuvre.

Ces trois opérations, relèvent de secteurs prioritaires pour le gouvernement et les populations togolaises. Il s’agit concrètement: du Projet de Transformation Agroalimentaire du Togo (PTA-Togo), du Projet d’alimentation en eau potable de centres semi-urbains et du Projet d’hybridation de moteurs diesel des plateformes multifonctionnelles avec système solaire.

Ces opérations s’inscrivent dans le Plan National de Développement 2018-2022 (PND) du Togo, qui constitue le cadre de référence des interventions sur le moyen et long terme. Ce plan a pour but de favoriser une croissance à fort impact sur le développement humain durable et équitable.

Dans son intervention, le ministre togolais de l’économie et des finances s’est réjouit du choix fait par la BOAD et le Fonds pour l’Environnement Mondial d’accompagner le gouvernement togolais à travers le financement de ces projets qui visent notamment à favoriser une croissance agricole inclusive, créatrice d’emplois et réduisant les importations alimentaires grâce aux mesures d’incitation à la transformation des produits agricoles, l’investissement privé dans les filières de riz, maïs, soja, sésame, noix de cajou et poulet de chair.

Ces projets permettront, a-t-il précisé, de contribuer à l’amélioration de la desserte en eau potable des localités urbaines et semi-urbaines du Togo par la mise en place des systèmes d’alimentation moderne en eau potable pour les populations  et d’accroître l’accès à l’électricité et à l’utilisation des technologies de l’énergie solaire dans cinquante (50) villages du Togo, et doter les villages de cinquante kits de pompage solaire aux communautés bénéficiaires.

« La réalisation de ces projets s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du PND qui prend en compte le développement des secteurs sociaux, le capital humain, le développement à la base et de la jeunesse, la consolidation des bases de croissance économique et surtout la vulnérabilité des populations », a indiqué Sani Yaya.

Signature de documents.

« Ces appuis permettront aussi de consolider toutes les actions précédemment engagées par le gouvernement dans ces secteurs et contribueront à faire face aux nombreux défis auxquels fait face notre pays, notamment l’amélioration de la production agricole avec l’effectivité du Mécanisme de financement agricole (MIFA) lancé le 25 juin dernier par le chef de l’État Faure Gnassingbé, afin de favoriser l’accès aux prêts bancaires par les agriculteurs », a ajouté le ministre.

Les trois projets

Le PTA-Togo a pour objet : (i) la mise en place de toutes les infrastructures de base de l’Agroparc, (ii) la construction de deux barrages d’une capacité totale de 11,16 millions de mètres cubes, (iii) la réalisation de 80 kilomètres de pistes rurales, (iv) l’électrification du village de Broukou devant accueillir l’Agroparc et (v) la mise en place de dix centres de transformation agricole (CTA) ou centres d’agrégation. Il est également prévu la mise en œuvre d’actions d’accompagnement et de mesures environnementales ainsi que le renforcement des capacités des populations et des institutions.

Le projet d’alimentation en eau potable des centres semi-urbains, s’inscrit dans le programme d’alimentation en eau potable de 89 centres semi-urbains au Togo. Il s’agit des centres les moins couverts, avec un taux de couverture de 20% pour une moyenne nationale de 50%. Le projet porte sur la construction de trente-cinq systèmes d’alimentation en eau potable desservant quarante-six centres semi-urbains à travers la réalisation de : (i) cinq prises en rivière et quarante-huit forages, (ii) trente-cinq unités de traitement pour une production de 28.056 mètres cubes par jour d’eau potable, (iii) 369.459 mètres linéaires de canalisations d’adduction et de distribution d’eau potable  et (iv) trente-neuf châteaux d’eau d’une capacité totale de 7.650 mètres cubes desservant 546 bornes fontaines et 700 branchements particuliers. Dans le cadre du financement de ce projet, la BOAD met à la disposition du Togo, un montant de 10 milliards de FCFA, ce qui porte à 51,8 milliards de FCFA, le cumul des interventions de la BOAD dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Togo.

Enfin, le projet d’hybridation de moteurs diesel des Plateformes Multifonctionnelles avec du système solaire, a pour objet, l’installation d’équipements solaires photovoltaïques sur les plateformes multifonctionnelles installées par le Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB).

Ce projet est en cohérence avec le Système Transparent d’Allocation des Ressources du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM 6) en faveur du Togo. Le don de 2,6 millions de dollars US (soit 1,3 milliards de francs CFA), mobilisé auprès du FEM et administré par la BOAD en sa qualité d’Agence de mise en œuvre dudit Fonds, vient atténuer et bonifier les externalités du Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB), un projet approuvé en 2012 par la BOAD pour un montant de 6 milliards de francs CFA. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*