Des femmes des coopératives agricoles des Savanes outillées en Marketing, Communication et Leadership à Dapaong

Une trentaine de femmes des coopératives agricoles de la région des Savanes ont bouclé ce jeudi à Dapaong (plus de 660 km au nord de Lomé), formation de trois jours sur le marketing, communication et leadership, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News dans la région.

Organisée par l’association Genre de Médias de la région des Savanes (GEME-SA), cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « Formation des communicatrices pour la promotion des produits locaux en vue d’améliorer le revenu des femmes », cofinancée à hauteur de 70,105 millions de francs F.CFA par le groupe Action Solidarité Tiers Monde (ASTM) et le ministère des Affaires Etrangères du Luxembourg.

Les travaux ont été ouverts par le préfet de Tône, Tchimbiandja Douti Yendoukoa. Cette formation a pour objectif de renforcer les compétences des femmes en matière de commercialisation des   produits agricoles locaux.

Il s’agit de façon spécifique, de leur apporter des outils nécessaires  pour une meilleure commercialisation via la bonne communication sur la notoriété de leurs différents produits.

Ces trois jours de conclave leur ont permis de mieux connaître les variables dans le marketing notamment la place, le produit, le prix et la promotion, puis connaître l’implication de chacun de ces variables dans la vente d’un produit en vue de leur adoption dans leurs coopératives respectives.

Cette formation leur a permis également de comprendre que le prix n’est pas la variable décisive pour le succès des ventes et du marketing, de développer leur leadership et apprendre à communiquer sur leur produit afin de mieux vendre.

Selon Mme Lamboni Yendoutanpo Séraphine (directrice exécutive de GEME-SA), la situation économique des femmes montre que, malgré les efforts d’autonomisation économique des femmes de la région des Savanes, leur situation de vie reste toujours précaire, car « elles sont confrontées à certaines contraintes traditionnelles telles que l’accès limité au crédit et aux ressources, aux intrants et au matériel ».

Pour la directrice de GEME-SA, cette formation vient une fois de plus les accompagner dans leur quête d’épanouissement.

Au rang des activités de renforcement de compétence à l’endroit des femmes, GEME-SA a déjà réalisé la formation des femmes en vie associative et en gestion de crédit. Cette Association a octroyé de crédit à ces femmes, fait la promotion de leurs produits à travers les médias et les a accompagnées pour leur alphabétisation. FIN

De Dapaong, Djibril Kérol

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*