CRETFP de Kpalimé : Début officiel de la rentrée mardi

Récipiendaires, parents et formateurs.

La rentrée officielle (2018-2019) de la formation professionnelle de type dual coopératif a été lancée mardi au Centre Régional d’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CRETFP) de Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette rentrée a été couplée de la remise des attestations de réussite au Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) à la première promotion du dual (2015-2018)  de la remise de certificat de Formation technique pour l’encadrement des apprentis de la formation professionnelle aux formateurs endogènes et exogènes.

Initié par le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation et de l’Insertion professionnelle, cet événement a reçu l’appui technique et financier de la GIZ à travers le Programme Formation Professionnelle et Emploi des Jeunes (ProFoPEJ) de la coopération allemande.

L’événement a pour but d’harmoniser cette rentrée officielle, afin de donner une certaine visibilité et une motivation à tous les acteurs impliqués. C’est également un canal d’information aux populations sur le dual afin qu’il soit davantage connu du grand public.

Il s’agit aussi par cet événement de créer un cadre d’échange avec tous les acteurs locaux pour une meilleure appropriation de la formation professionnelle duale et de le médiatiser pour une vulgarisation accrue de la formation professionnelle duale.

A l’occasion, les apprenants de la première promotion duale (2015-2018) ont reçu les attestations CQP, de même que des attestations de formations ont été remises aux formateurs endogènes et exogènes.

Le représentant de la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé, M. Ezé Tomédégbé, a exprimé sa gratitude à tous les initiateurs de ce projet et aux formateurs pour la qualité de l’enseignement qu’ils ont permis aux apprenants d’acquérir. Ce qui dit-il garantirait à ceux-ci un avenir prometteur.

« Aujourd’hui, vous pouvez vous estimer très heureux, car vous avez réussi un pari. L’avenir vous appartient désormais, saisissez-le à bon escient pour être la véritable relève de demain », a déclaré M. Ezé aux récipiendaires.

Lemou Ahèza (représentant du ministère de l’Enseignement technique, de la Formation et de l’Insertion professionnelle) a tout d’abord relevé l’intérêt de cette formation de type dual, précisant que cette formation par l’apprentissage de type dual, permet de corriger un système d’apprentissage classique, qui ne donnait pas de bon résultat.

Remise d’attestation à un lauréat.

Expliquant le système, il a précisé que les jeunes sous contrat d’apprentissage chez un patron viennent suivre les cours de technologie mais aussi pratique dans les centres de formation où il y a des équipements modernes dont ne disposent pas les patrons artisans auprès desquels les jeunes sont sous contrat d’apprentissage.

Atcholadi Essotina (chef d’inspection de l’enseignement technique) a rappelé aux lauréats qu’ils sont le reflet de tout e qu’ils ont appris et de tous les efforts qui ont été mis en œuvre pour leur permettre de bénéficier d’une formation avec un peu plus de professionnalisme.

« Vos actions sur le terrain pourront montrer à toute la population que quelque chose de sérieux se fait au centre », a-t-il souligné aux lauréats.

« Vous avez une grande responsabilité par rapport aux actes que vous aurez à poser sur le marché du travail », a-t-il précisé.

Le chef d’inspection a souhaité que par leur action sur le terrain, ils suscitent de l’engouement chez les jeunes frères pour qu’ils s’engagent dans ce système.

Notons que le programme ProFoPEJ mis en place, a permis au Togo de disposer des modules de formation à travers la méthodologie DACUM dans cinq métiers porteurs dont la mécanique deux roux, la mécanique automobile, la menuiserie bois, l’électricité bâtiment et la coupe couture.

Ce programme de la GIZ a apporté son assistance technique pour le démarrage et surtout suscité l’implication des acteurs de la formation professionnelle afin d’assurer la pérennité du système.

Démarré avec trois villes pilotes Kpalimé, Tsévié et Sokodé, le projet est aujourd’hui, étendu à trois autres villes notamment Atakapmé, Kara et Dapaong pour la rentrée 2018-2019. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*