Coronavirus/ Spéculation sur certains produits: Le gouvernement tape du poing sur la table

Le ministre togolais en charge du commerce

Le gouvernement met en garde les opérateurs économiques qui se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité, suite à la pandémie du coronavirus.

« Des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l’ordre seront menés sur l’ensemble du territoire à compter de ce jour », averti le gouvernement dans un communiqué rendu public

Il a été donné de constater, que pendant cette période de la pandémie du coronavirus, certains opérateurs économiques augmentent les prix de ventes des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles.

Le gouvernement met notamment l’accent sur le lait,  le riz, la farine de blé, les huiles végétales, les concentrés de tomates,  le sucre, le savon de ménage,  les pâtes alimentaires, le gel hydroalcoolique, les masques et les gants de protection.

« Ces pratiques, qui créent des pénuries artificielles sur les marchés,  sont contraires aux dispositions des articles 13 et 18 de la loi   n°99-011 du 28 décembre 1999 portant concurrence au Togo », rappelle le communiqué.

Par ailleurs, le gouvernement rappelle aux détenteurs des supermarchés, supérettes, boutiques et officines le respect des mesures barrières, notamment la distance sécuritaire, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le contrôle de température à l’entrée.

Le Gouvernement en appelle « à la conscience de tous pour le respect strict de ces dispositions, en ces périodes difficiles », car  « tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur ». FIN

Abbée DJAGLO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*