Atakpamé: Célébration du retour des femmes guéries de fistules obstétricales dans la communauté, initiative de Wildaf -Togo

Vue partielle de ces femmes.

Le retour des femmes guéries de fistules obstétricales a été célébré à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé), initiative de Wildaf -Togo, a constaté la correspondante de l’Agence Savoir News.

Placée sous le thème: « Guérir une victime de la fistule obstétricale, c’est lui donner une nouvelle vie en dignité », la célébration a connu la participation des autorités administratives, traditionnelles, des forces de l’ordre et des représentants d’organisations féminines. Ces femmes au nombre de 37 sont venues des régions Maritime, Plateaux et Centrale.

Elle s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites à l’endroit des femmes. A travers son programme de lutte contre la fistule obstétricale, Wildaf-Togo a attiré  l’attention des participants sur cette frange de la population laissée à elle-même.

Cette célébration vise surtout à sensibiliser les femmes en particulier et les participants en général sur l’existence de la fistule obstétricale et la facilitation de l’accès aux soins médicaux.

Elle se manifeste par la lésion du canal entre le rectum et la vessie et réside dans un défaut de prise en charge suffisante lors d’une grossesse. Elle survient à la suite d’un accouchement long ou compliqué.

La séance a été marquée par plusieurs interventions, de témoignages des femmes guéries et des sketches suivis de questions-réponses.

Le préfet remettant les cadeaux à une femme guérie.

Akakpo Edoh (préfet de l’Ogou) a, au nom du gouvernement remercié Wildaf -Togo et son partenaire financier CBM pour les actions qu’ils mènent en faveur des femmes notamment celles victimes de la fistule obstétricale.

Il les a encouragés à continuer d’être actifs aux côtés des femmes vulnérables pour leur plein épanouissement et pour le bonheur des familles. Il a exprimé sa joie de voir le retour de ces femmes guéries de leur mal.

Pour Mme Mawulé Antoinette Dadjo (présidente du Conseil d’Administration de Wildaf -Togo), une campagne chirurgicale au cours du premier trimestre de cette année à l’hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan a permis à 45 femmes d’être guéries de la fistule obstétricale dont elles ont souffert pendant des années .

C’est une occasion pour elles de célébrer leur retour en communauté et dans la dignité.

Toutes celles qui souffrent de ce mal devront venir vers Wildaf -Togo pour une prise en charge. Notons que  pour leur réinsertion dans la société, l’Etat a mis à la disposition de ces femmes les financements des produits FNFI, le suivi des Ong, des activités pour les redonner le sourire. Ces femmes guéries ont reçu  des sacs, des pagnes, des produits cosmétiques en souvenir de cette journée. FIN

D’Atakpamé, Kafui/Rédaction

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*