Bénin/ Santé: Les conseils de Dr. Marius Flatin, médecin ORL, chirurgien cervico-facial (Interview)

Il est très fréquent de voir des gens introduire une plume d’oiseau, une bûchette d’allumette ou un coton-tige dans les oreilles, une pratique qui n’est toujours pas du goût des médecins ORL.

Le nettoyage des oreilles est un sujet très sérieux et la plupart des consultations font suite à des bouchons d’oreilles.

Alors comment nettoyer ses oreilles et avec quoi, en cas de bouchon ? Quel comportement adopter ? … autant de questions abordées avec Dr. Marius Flatin, médecin ORL, Chirurgien cervico-facial, Enseignant à la Faculté de Médecine du Bénin.

Savoir News : Que veut dire ORL ? Et qui peut-on appeler médecin ORL ?

Dr. Marius Flatin : ORL = Oto-Rhino-Laryngologie. « Oto » signifie oreilles, « Rhino » signifie nez et Laryngologie est en rapport avec le Larynx, la gorge. Le médecin ORL est donc un médecin spécialiste qui s’occupe des maladies liées aux oreilles, au nez et à la Gorge. Le médecin ORL s’occupe également de la chirurgie des parties molles de la face et du cou.

Comment se manifestent les maladies de l’oreille ?

Les maladies de l’oreille peuvent se manifester par :

 Une douleur ressentie dans l’oreille

 Un écoulement de liquide de l’oreille

 Une baisse de l’audition

 Des vertiges (impression que tout tourne autour de soi ou que l’on
tourne dans son environnement)

 Des bourdonnements ou sifflements d’oreille,

 Une paralysie de la face (déviation de la bouche de côté avec impossibilité de fermer l’œil).

Qu’est ce qui peut en être la cause ?

On peut citer diverses causes :

 Les infections du nez (rhume, nez bouché, … chez les enfants) qui se propagent à l’oreille (otite), grâce à une communication naturelle entre lenez et l’oreille

 Les bruits de forte intensité

 L’automédication (il existe des médicaments toxiques pour les oreilles)

 Les gifles et traumatismes du crâne qui peuvent perforer le tympan,
le curage des oreilles notamment avec le coton-tige qui fragilise l’oreille et tasse le cérumen au fond du conduit auditif et l’introduction de corps étrangers dans l’oreille (coton-tige ou tout autre objet).

Il ne faut donc, rien introduire dans les oreilles. Il existe des produits adaptés pour l’entretien de vos oreilles et les médecins sont là pour vous conseiller.

Vous avez dit de ne rien introduire dans les oreilles. Mais il arrive que ça chatouille. Parfois, pendant le bain, il arrive que les enfants reçoivent de l’eau dans les oreilles. Quel comportement adopter?

Le conduit auditif externe est fermé au fond par une membrane qu’on appelle le tympan. Si le tympan est intact, il n’y a aucun risque. L’eau qui est rentrée dans l’oreille n’aura pas d’autre choix que de ressortir. On peut faire coucher l’enfant sur l’oreille touchée, pour faciliter les choses

Et si c’était un insecte qui pénètre dans l’oreille ?

Si c’est un insecte, faut consulter un médecin ORL qui pourra l’extraire.

Intéressons-nous aux enfants qui introduisent des choses (haricot, maïs, perle, craie, morceau de chiffon, etc.) dans l’oreille. Dans le cas d’espèce quel devrait être le bon réflexe?

Cela pose le problème des corps étrangers de l’oreille. Nous les classons en 2 catégories :

 les corps étrangers non dangereux : grain de maïs, haricot, arachide, craie, perle, bout de chiffon, morceau de feuille, etc.

 les corps étrangers dangereux : insectes, objets pointus, pile bouton (ou petite pile plate de montre). Le plus dangereux est la pile bouton, extrêmement corrosive, elle peut détruire le tympan en quelques secondes.

Face à un corps étranger non dangereux, pas d’agitation. Pas de manœuvre intempestive. On peut voir tranquillement le médecin spécialiste ORL le lendemain.

Par contre, le corps étranger dangereux doit être enlevé dans les meilleurs délais. Dans tous les cas, l’extraction d’un corps étranger de l’oreille doit être pratiquée par un médecin ORL. Autrement, il y a un risque de créer une perforation du tympan (personnel non qualifié, matériel inadapté).

Intéressons-nous maintenant aux corps étrangers que les enfants peuvent introduire dans le nez

Soit les parents ont assisté à la scène ou l’enfant est venu en parler, soit que le corps étranger est introduit sans qu’aucun adulte ne soit au courant. Dans ce cas, on assiste quelques jours plus tard, à un écoulement par une seule narine (celle où il y a le corps étranger), un écoulement qui sent très mauvais. Ce corps étranger doit être vite extrait à cause du risque potentiel d’inhalation surtout s’il va au fond dans le nez.

Souvent quand un enfant avale quelque chose, les parents donnent du « lait peak », de l’huile rouge, une grosse boule de pâte, etc. Est-ce une bonne chose? Que faire si par exemple, l’enfant avale une pièce de monnaie qui se coince dans sa gorge?

Tout dépend de l’âge et de la taille de la pièce. Chez les petits enfants, les pièces de grande taille (25 frs, 100 frs, 500 frs) n’ont aucune chance de descendre plus bas et d’apparaître plus tard dans les selles. Il faut les extraire le jour même ou le lendemain.

Chez les grands enfants qui avalent de petites pièces, pas d’acharnement. Ça peut descendre et sortir dans les selles 2 ou 3 jours après.

Attention aux piles plates. Elles peuvent perforer l’œsophage de l’enfant et entraîner la MORT: Extrême URGENCE!

Chez l’adulte, attention aux prothèses dentaires!

Quand on les avale accidentellement, elles se coincent parfois dans le thorax et peuvent nécessiter l’ouverture du thorax (intervention à haut risque dans notre sous-région).

Quelques conseils pour finir ?

A tout ce qui a été dit plus haut, j’ajouterai qu’il faut surveiller les enfants et surtout ne pas introduire des cotons tiges dans les oreilles devanteux.

Consulter au plus tôt, un spécialiste ORL si votre enfant a avalé ou mis un objet dans l’oreille. Lorsque votre oreille ou celle de votre enfant coule ou fait mal, n’acceptez jamais que l’on vous fasse un lavage. Ne giflez jamais vos enfants, choisissez plutôt d’autres façons de les punir. Utilisez un casque quand vous êtes à moto et éviter les endroits trop bruyants (boîte de nuit, industries, …).

Si vous êtes contraint d’y aller, utiliser des bouchons de Quies ou des casques anti-bruits, réduisez le volume des écouteurs et des oreillettes au strict minimum. Il est préférable de ne pas les utiliser. FIN

Propos recueillis par Lucia Fèmi SIMON

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24