Agou: Rencontre de retrouvailles et d’échanges entre le préfet et les responsables des établissements de la préfecture

Mme le préfet d'Agou (milieu), lors de la rencontre

Les acteurs locaux de l’éducation (responsables de l’enseignement du secondaire) de la préfecture d’Agou se sont retrouvés pour faire le point de l’année scolaire écoulée et jeter les bases de la nouvelle année scolaire avec le préfet pour la troisième année consécutive lors d’un déjeuner de retrouvailles  mercredi dans la cour du Lycée les deux Nyogbo (environ 108 km au nord de Lomé).

Cette rencontre initiée et instaurée par le préfet d’Agou Mme Bléwoussi Ablavi Métsokéwo, épse Amouzou, a pour objectif d’amener ces premiers responsables des établissements du secondaire à réfléchir sur la manière dont ils pourront encadrer les élèves pour de meilleurs résultats. Il s’agit également d’échanger entre eux et partager les expériences pour améliorer les prestations pédagogiques et administratives sur le terrain.

Au cours du déjeuner, les premiers responsables et le préfet d’Agou ont échangé sur la gestion pédagogique et des ressources humaines au sein de leur établissement, comment se fait la collaboration entre le responsable et ses collègues enseignants et avec les élèves.

Ils ont aussi parlé de l’environnement scolaire, les activités extrascolaires et enfin l’éducation et la promotion de la jeune fille, les stratégies à mettre en place pour promouvoir la jeune fille et la femme en général.

Il a été demandé aux responsables de ne pas toujours tout attendre de l’Etat, mais de nouer des partenariats avec les ONG nationales et internationales auprès desquelles ils pourront faire des lobbyings pour des assistanats.

Les inspecteurs et les chefs d’établissements ont partagé avec les autres, leurs expériences dans la gestion de leur personnel, la gestion pédagogique et la gestion de leurs élèves.

Mme le préfet d’Agou a souligné que sa méthodologie est de faire des échanges parce qu’ils sont venus tous pour partager le savoir, précisant qu’au-delà du savoir, il y a le savoir-être et le savoir-faire.

« Je dirai même que le savoir-être et le savoir-faire sont plus importants que le savoir puisque la vie c’est un jeu et pour jouer, ce n’est pas donné à tout le monde », a-t-elle souligné.

Elle a demandé à son auditoire de créer un cadre permanent pour renforcer leur collaboration, d’initier des sorties pédagogiques entre enseignants et avec les élèves même si l’inspection ne leur donne pas les moyens.

Dagbedzi Kodjo (chef d’inspection de l’Enseignement secondaire général) a salué cette initiative de Mme le préfet et surtout apprécie sa manière de faire.

« J’ai senti en elle, un responsable qui veut des résultats. Mme le préfet étant préoccupée par les problèmes de développement et particulièrement ceux de l’éducation, a mené des actions en ce sens les années antérieures, ce qui a généré des résultats scolaires encourageants », a-t-il reconnu.

M. Dagbedzi a souligné qu’au regard des actions du préfet sur le terrain, il souhaite que les résultats aux divers examens dans les établissements de son inspection et particulièrement dans la préfecture d’Agou soient meilleurs dans la région des plateaux : « Nous avons enregistré pendant que nous étions dans la région, de bons résultats et nous entendons renouer avec cette tradition avec la contribution de Mme le préfet ». FIN

 

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*