Accident/Route : 30 morts en deux semaines, le général Yark prévoit des « mesures draconiennes »

Le général Yark Damehame.

Les accidents de la route ne cessent de grimper au Togo, au moins 30 morts et plus de 200 blessés ces deux dernières semaines. Seule la nationale N°1 a enregistré 17 morts entre le 6 et le 9 septembre, situation très inquiétante, a souligné le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame.

« En deux semaines, 30 morts enregistrés, ce n’est pas bon pour notre pays. Il est de la responsabilité du gouvernement de prendre ses mesures, des mesures draconiennes », a martelé le général Yark Damehame.

Parmi les morts, deux nourrissons, lors d’un accident survenu lundi sur la N°1 ayant fait 8 morts, suite à une collision entre un camion semi-remorque et un taxi.

Il est également à noter la mort de 3 enfants, percutés sur le tronçon Langabou- Nyamassila par une voiture, suite à l’éclatement d’un de ses pneus samedi dernier. Trois personnes mortes calcinées dans un accident sur le Tronçon Notsé-Wahala dimanche dernier.

Le ministre de la sécurité a – au nom du gouvernement — présenté ses condoléances aux familles éplorées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

En cette période où les élèves se préparent à reprendre les cours, le général Yark Damehame a appelé les usagers de la route à l’extrême prudence et au respect scrupuleux des prescriptions du code de la route en évitant les excès de vitesse et les surcharges, les dépassements défectueux etc…

« Les services de sécurité vont dorénavant intensifier les contrôles routiers dans le but de préserver les vies humaines », a précisé le ministre. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*