A la découverte de SOS Villages d’Enfants de Dapaong (ZOOM)

SOS Villages d’Enfants de Dapaong.

Le programme SOS Villages d’Enfants (SOSVE) s’étend progressivement sur les grandes villes du Togo. Cette structure est implantée depuis 2007 dans les Savanes (Togo profond) où elle ne cesse d’œuvrer pour le bien-être des enfants et communautés environnantes.

Installée à Dapaong (plus de 660 km au nord de Lomé), l’unité programme santé a commencé ses activités en 2007 sous le l’appellation « Centre médico-social » et menait à la fois les activités médicales et le programme de renforcement de la famille. Elle est devenue « Unité programme Santé » en 2009,  dans le cadre de l’alignement des programmes.

Selon Rémi Tchablé (Coordonnateur Unité Programme Santé au Programme SOS Village d’enfants Dapaong), l’unité programme santé a pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’état de santé des enfants, jeunes et adultes de la zone d’intervention du programme.

« De façon spécifique, nous faisons la promotion de la prise en charge préventive, curative et promotionnelle de qualité des enfants du groupe cible, aux adultes et enfants de la communauté environnante. Cela inclut les consultations, les traitements, la vaccination, les références des enfants et aussi le suivi… »

« Nous faisons des activités spécifiques sur des thèmes liés à la santé de base pour un changement de comportement. Nous renforçons la capacité du personnel de prise en charge sur le suivi médical des enfants et sur divers thèmes liés à la santé des enfants », a expliqué M.Tchabli.

Outre ses activités, SOSVE/Dapaong développe des partenariats en vue de la durabilité du programme, en matière d’accès aux soins de santé. Ainsi cette structure entretient un partenariat privilégié avec le district sanitaire de Tône, ainsi que dans les communautés dans lesquels le programme intervient.

SOSVE/Dapaong a également un contrat formel avec l’Institut national d’Assurance Maladie (INAM) pour les prestations de service à l’endroit des fonctionnaires de l’Etat.

« Au niveau communautaire, nous réalisons des consultations foraines pour la prise en charge du groupe cible dans les zones d’intervention du programme, et des sensibilisations sur les thématiques de santé publique et nous accordons notre appui dans le cadre de la réalisation des infrastructures de soin eau et hygiène et assainissement notamment, dans la construction des centre de santé au besoin, et nous renforçons les capacités des acteurs communautaires », a-t-il expliqué.

1.350 patients consultés ce dernier semestre dont 62 adultes

 

« A ce jour, au semestre 2018, nous avons dénombré au total 3.947services simples sur une base de 1.350 patients consultés. Et ces patients proviennent non seulement des familles SOS mais également de la communauté environnante. On dénombre 62 adultes dont 22 femmes et 1.260 enfants externes. Par ailleurs, nous avons animé 4 causeries dont une sur la prise en charge du nouveau-né à l’endroit des mères et tantes SOS. 23 enfants ont également suivi une visite d’admission au village d’enfants et dans les maisons de transit », a précisé M.Tchabli.

Des enfants de SOS Villages d’Enfants.

Notons que cette maison de transit a une capacité d’au moins 6 enfants, et sert de cadre d’accueil des enfants en situation difficile pour un séjour d’un jour à trois mois, le temps de trouver une solution appropriée à chaque cas (soit le réunifier à sa famille biologique, soit le faire admettre dans la prise en charge alternative de proximité notamment en famille d’accueil ou en famille SOS).

Situé un peu hors du centre de la ville, ce centre de transit permet de mieux prendre en charge les populations et locales et enfants bénéficiaires, avec une expertise reconnue pour les soins pédiatriques.

SOSVE Dapaong fait également face à quelques défis

« En termes de défis, nous travaillons avec un plan d’alignement pour aller vers 2020 dans le cadre de l’autofinancement du centre. Entre 2014 et 2015, les consultations du centre médical SOS Dapaong ont augmenté de 43%, selon le rapport l’évaluation des structures médicales et scolaires de 2016 », a relevé M. Tchabli.

Notons que sur le plan du personnel, ce centre dispose d’un assistant médical, de deux infirmiers, d’un technicien de laboratoire, d’une aide-soignante et une chargée de pharmacie.

En rappel, SOS Villages d’Enfants est une organisation internationale et non gouvernementale de développement social présente dans 133 pays.

Elle s’engage depuis 1949 en faveur des besoins, des droits et des préoccupations des enfants. Son action se concentre en premier lieu sur les enfants ayant perdu la prise en charge parentale et ceux qui risquent de la perdre.

Au Togo, SOS Villages d’Enfants mène des actions depuis 1979 à Lomé et à Kara, et depuis 2007 à Dapaong. Et un nouveau programme a récemment ouvert ses portes à Atakpamé. FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnewsnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*