FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Présidentielle : Représentants de partis politiques, d’OSC et des journalistes formés sur les enjeux du scrutin à Kpalimé

mercredi 8 avril 2015 à 10:25

Une vingtaine de représentants des partis politiques, d’organisations de la société civile et des journalistes ont entamé mardi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), deux jours de formation sur les enjeux du processus électoral en cours en vue d’une élection présidentielle transparente, apaisée et non violente le 25 avril, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News sur place.

Placée sous le thème : "Comprendre les enjeux et contribuer pour la réussite des présidentielles 2015 apaisées, libres, transparentes, équitables, non violentes et démocratiques", cette formation initiée par le Mouvement 150 (Mouvement Citoyen pour la Promotion et la Défense de la Constitution et des Lois de la République), a pour objectif de sensibiliser les participants sur les voies et moyens à adopter pour que le scrutin présidentiel soit apaisé et sans violence.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par l’ancien premier ministre Me Joseph Kokou Koffigoh, en présence du Coordonnateur de M 150, Basile Komlanvi Agboh.

"Nous sommes à la vielle des élections présidentielles au Togo et nous savons tous comme togolais comment ça se passe : les risques que nous courons mais également l’espoir que suscite cette élection présidentielle. Or l’un des mots clés qui est en filigrane des recommandations de la Commission Vérité Justice Réconciliation, c’est que chacun au niveau où il se trouve doit faire sa part", a souligné Me Koffigoh.

"Les membres du M 150 ont décidé de faire un travail de sensibilisation pour faire comprendre les enjeux des élections, mesurer le chemin parcouru et surtout insister sur l’importance de la culture de la paix pendant cette période électorale. Et c’est cette culture de la paix qui m’interpelle, parce que nous savons d’où nous venons et nous avons maintenant tous les outils nécessaires pour nous préserver afin que ces élections soient plutôt une occasion de fête au lieu d’être une occasion de bagarres et de violence", a-t-il précisé.

"Notre mouvement (M150) a pensé jouer également sa part en sensibilisant les différentes organisations de la société civile, les différents partis politiques et les journalistes sur l’importance qu’il y a pour que ces élections soient non violentes, démocratiques et qu’au lendemain du scrutin, tous les togolais puissent s’embrasser et dire encore une fois nous avons réussi", a pour sa part indiqué Basile Komlanvi Agboh.

"Ce que nous attendons des participants à ce séminaire, c’est de comprendre les enjeux du moment, l’importance pour le Togo de préserver la paix au-delà de tout clivage politique, de tous les problèmes. Nous devons préserver la paix", a-t-il souligné.

Les participants ont suivi mardi quatre communications relatives à des modules tels que : "les chantiers ouverts dans la voie de l’amélioration des conditions de vie des populations", "Les grandes avancées du Togo au cours de ces dix dernières années", "Réformes Constitutionnelles et Institutionnelles, les Grands enjeux" et "Violence en période électorale : Causes et Conséquences".

Mercredi, chaque catégorie de participants fera des recommandations à l’endroit des différents acteurs impliqués dans ce processus en vue d’une présidentielle apaisée, libre, transparente, équitable, non violente et démocratique. FIN

De Kpalimé, Ahmed MAESTRO

Savoir News, Le Journalisme est notre métier

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence