FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Lions Club Lomé colombe et Lomé espoir se mobilisent pour la mise en place de l’aide juridictionnelle

mercredi 19 décembre 2012 à 09:43

Les Lions club Lomé colombe et Lomé espoir ont tenu une conférence mardi soir à l’Agora Senghor sous le thème "L’aide juridictionnel, quel apport des services clubs" pour informer le public sur leur volonté de mettre en vigueur l’aide juridictionnelle, une loi visant à venir en aide aux plus démunis dans la procédure judiciaire, a constaté l’Agence Savoir News.

Durant presque deux heures, Maîtres Hillah Mawulolo Jean-Pierre et Komlan Ahlin Gabriel, (également membres du club lion international) ainsi que M. Alpha-AdiniYakinou, inspecteur général adjoint des services juridictionnels et pénitentiaires, ont expliqué toutes les spécificités de la loi et les atouts qu’elle pourrait apporter à la population togolaise, notamment en qualité d’aide financière attribuée aux plus pauvres, pour que toute personne paraissant devant la justice parte sur le même pied d’égalité.

L’aide juridictionnelle, concept juridique influencé des textes du code français, ne date pas d’hier. Déjà en 2006, elle avait été annoncée au Togo et chaleureusement accueillie. Rangée dans un tiroir, c’est un communiqué du conseil des ministres du 5 décembre dernier - dans le cadre de la modernisation de la justice - qui l’a sortie de l’oubli, en annonçant qu’un avant-projet de loi avait été adopté. Si la loi est approuvée prochainement par l’assemblée nationale, le Togo serait l’un des tous premiers pays d’Afrique à bénéficier d’une telle aide. Les opportunités qu’offre l’aide juridictionnelle sont louables, c’est pourquoi les lions tiennent à la tenue de ce projet :

"L’aide juridictionnelle permettra aux personnes possédant de faibles revenus de bénéficier d’une prise en charge de l’Etat, des honoraires et frais de justice", a indiqué Me Hillah Mawulolo Jean-Pierre.

"La justice est un service public qui doit être à la charge de l’Etat. L’accès de la justice doit être égal pour tous", a pour sa part souligné Alpha-AdiniYakinou.

Mais, malheureusement les frais de procédures sont loin d’être abordables pour le togolais moyen : "si les magistrats sont payés par l’Etat, ce n’est pas le cas des avocats et huissiers qui exercent des professions libérales".

"Il y a donc rupture de l’équilibre, car tout le monde n’est pas égal face à la justice et c’est justement pour rétablir cet équilibre que l’aide juridictionnelle est créée", a précisé Alpha-AdiniYakinou.

"Les clubs services peuvent aider à la mobilisation des ressources par des campagnes d’explication, afin d’obtenir des partenariats ou des subventions d’autres organisations", a-t-il indiqué.

"Egalement, nos services seront pratiqués en dessous du barème requis pour que le reste soit utilisé en faveur d’une caisse visant à augmenter de façon significative les ressources des centres", a-t-il ajouté.

Rappelons que le Lion club international a été créé en juin 1917. C’est la plus grande ONG caritative non professionnelle reconnue mondialement par l’ONU depuis 1945. Les "Lions" répondent aux besoins d’autrui au sein de leur communauté locale et à travers le monde. FIN

Johana CARUSO (stagiaire)

Savoir News, une équipe jeune et dynamique

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24H

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence