500 togolais décident de perdre leur nationalité, l’État donne son quitus

Le gouvernement a autorisé ce mercredi, la perte de la nationalité togolaise à 500 Togolais — résidant en Allemagne, aux Pays-Bas, en Norvège, en Chine, aux USA et en Autriche — ayant décidé d’obtenir la nationalité d’un autre pays.

« L’acquisition de la nationalité de certains pays, notamment de l’Europe ne devient effective que sous la condition suspensive de la preuve, par les bénéficiaires, de la perte de la nationalité de leur pays d’origine. Afin de permettre aux ressortissants togolais désireux d’obtenir la nationalité d’un autre pays, les dispositions des articles 23 et 24 de l’ordonnance n° 78-34 du 7 septembre 1978 portant code de la nationalité togolaise, offrent la possibilité de renoncer à la nationalité togolaise », souligne le gouvernement dans un communiqué du conseil des ministres.

« La perte de la nationalité togolaise est autorisée par décret en Conseil des ministres conformément aux dispositions de l’ordonnance précitée. Elle emporte la restitution par le bénéficiaire de tous les documents officiels à savoir le certificat de nationalité togolaise, la carte d’identité, le passeport et la carte consulaire », ajoute le communiqué.

Ces cas de perte de nationalité togolaise, sont souvent enregistrés ces dernières années au Togo. Beaucoup de togolais visant en Europe, ont déjà perdu leur nationalité au profit de celle de leur pays de résidence. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*